Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 09:23

 

 

 Bonne et heureuse Fête à toutes les Mères

 

 

DSCN6692.JPG

 

 

 DSCN6685.JPG

 

 

 DSCN6689.JPG

 

 En ce matin ensoleillé,

les yeux un peu encore ensommeillés,

dans la douce caresse de l'air,

sous le pitt-pitt d'un rouge-queue mère,

de toute cette tendresse

dont je connais l'origine allégresse,

j'ai pour vous cueilli le secret d'une rose 

 dans mon jardin timidement, subtilement éclose. 

 

----------

 

" Le manque d'amour est la plus grande pauvreté.

Ce qui compte ce n'est pas ce que l'on donne,

mais l'amour avec lequel on donne.

Insistons sur le développement de l'amour,

la gentillesse, la compréhension, la paix. 

Le reste  nous sera offert. "  

(Mère Teresa)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marianne - dans fragments de vie
commenter cet article

commentaires

pochic 21/07/2011 21:34



Merci pour ta gentillesse et de cette jolie rose je vois que ton désire d'écrire est toujours là et bien présent
CONTINUE ton talent est bien ici......


A + Claudie



Marianne 22/07/2011 15:50



Bonjour Claudie. Merci pour ton passage sur mon blog et pour les encouragements. En espérant que tout va comme tu le souhaites dans tes projets.  Bises



aimela 07/06/2011 21:47



Quelles jolies roses Bises



Marianne 08/06/2011 21:45



J'y suis pour rien, ells poussent toutes seules. Il faut juste tailler un peu chaque année et traiter pour éviter les pucerons et autres squatters des rosiers.


J'espère que tu te remets de la nouvelle qui t'a attristée.


Prends soin de toi, belle Aimela.



Sylvie 02/06/2011 22:53



Le manque d'amour est cruel pour le coeur et pour l'âme. Je suis entièrement d'accord avec ces mots de Mère Térésa. Merci pour cette rose, reine des jardins, reine des bouquets pour ces femmes
merveilleuses que sont les mamans.


J'espère que ta fête des mères fut un moment intense d'émotions et d'amour.


Je t'embrasse bien fort



Marianne 06/06/2011 10:09



Bonjour belle Sylvie,


oui, mon dimanche de Fête des Mères fut un beau jour. Il s'y ajoute le souvenir des précédentes et les sourires d'enfants maintenant devenus des adultes. Emotion...


Je t'envoie de gros bisous.



Viviane 31/05/2011 09:03



Tes roses sont magnifiques, les miennes ont souffert de la sécheresse, hors celles que j'avais plantées en grand pot; je crois d'ailleurs que 'lan prochain je vais planter tous mes rosiers en
pot, ils semblent moins atteints par les maladies et intempéries.
Sinon, oui, le manque d'amour, comment y survivre? Il suffit de voir les troubles mentaux dont souffrent certains enfants abandonnés dans certains orphelinats des pays de l'Est ou ailleurs, quand
un peu de tendresse aurait permis un développement ... normal.


Merci de ces voeux et de cette réflexion riche...



Marianne 06/06/2011 10:06



J'ai cette chance tous les ans et je t'avoue que c'est toujours avec une sorte de ferveur intérieure que je guette leur floraison. Sans doute parce que je pense alors au très beau jardin de mon
grand-père maternel qui avait talent et patience pour faire de ce lieu un endroit où la discipline des plate-bandes se mêlait à l'indiscipline sauvage de rosiers ornementaux que j'aimais.


Au fil des années de ma vie, j'ai acquis la certitude que le manque d'amour est l'un des maux les plus ravageurs. Mais certains m'ont démontré qu'ils savaient malgré tout le faire surgir en eux
par l'effet d'une résilience dont je reste admirative. Ceux-là m'ont appris encore bien plus que quiconque sur l'amour. 


Je t'envoie en ce jour de ma tendresse amicale.



Tony yves 29/05/2011 18:35



Bonjour Marianne


Merci d'avoir cueilli ce secret de rose pour nous


Normalement celui qui donne de l'amour devrait ne recevoir qu'amour, normalement mais qu'est-ce qui est normal aujourd'hui


Je vous souhaite une bonne fin de journée et un bon début de semaine


Amicalement


Tony Yves



Marianne 06/06/2011 09:59



Bonjour mon nouvel ami,


je reviens de votre jardin de tendresse où je regarde s'éloigner la petite fille à la poupée. Je mets votre phrase déposée ici en lien avec cette image. Et je comprends pourquoi une vague
tristesse dans vos mots qui déplorent certaines injustices dans les existences.


Vous êtes quelqu'un de bon. J'aime à savoir que par votre geste, cette enfant croit encore en la bonté et y trouve force.


Bien amicalement