Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 22:04



"...une fulgurante méditation sur notre temps, avec ses peurs, ses espoirs et ses dangers et aussi sur nous-mêmes. Dans nos sociétés modernes, l’être se trouve de plus en plus fragmenté, déchiqueté et véritablement coupé en deux par ses besoins, ses désirs et ses obligations existentielles, face à ses aspirations spirituelles."

Je vous invite à écouter un extrait audio interpellant sur le thème de la liberté, directement sur le site de l'éditeur 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

delphine 11/09/2009 10:23

je repasse très bientôt écouter l'extrait dont le thème fait curieusement écho à la dimension abordée dans mon dernier texte merci pour cette heureuse coïncidence!

26/09/2009 20:47



A bientôt de te relire. Désolée pour la réponse tardive, je reviens tout juste de vacances.



Viviane 08/09/2009 10:56

J'aime infiniment ce thème et bien sûr le mot Audace qui conclut l'extrait offert à 'lécoute.Etre libre, je crois que c'est , au gré d'un parcours que chacun de nous peut faire en son rythme, parvenir à réunir ce qui nous fait: le corps; le coeur, l'esprit. Ne plus être tiraillé entre ces dimensions de l'être qui chacune réclament leur dû...

16/09/2009 10:36


Tu viens ici étayer mon précédent commentaire fait à Jean, en spécifiant qu'il s'agit bien d'un parcours individuel fonction de qui l'on est ou qui l'on veut devenir, néanmoins influencé par notre
"appréciation des choses" (dont il y aurait bien à dire) et par l'expérience extérieure.
Quand on parle de liberté, comment se conquiert-elle ?


Jean 07/09/2009 14:51

La Liberté...Qu'est ce que la liberté ?Tout le monde a sa réponse .Pour la plupart , les termes liberté et possibilité de réaliser ses caprices sont semblables .Pour moi, la liberté n'est pas faire tout ce qu'on veut .La liberté, c'est la nondépendance .Où est la liberté du fumeur , du joueur , de l'amoureux, de l'esclave de notre société de consommation ?Il est possible de multiplier les exemples à l'infini .La liberté , c'est la possibilité de choisir de faire ou de ne pas faire par rapport à nos envies , ce n'est pas une liberté à gagner par rapport aux autres , c'est une liberté à construire en soi .

16/09/2009 10:29


Bonjour Jean,
j'adhère à votre point de vue, même s'il faut souligner que les choix réclament aux hommes de traverser des "deuils". Choisir, c'est laisser derrière soi quelque chose. Il en a de plus aisés que
d'autres. Les plus délicats sont à mon avis ceux impactant d'autres hommes, ceux qui exigent des risques, ceux qui mènent vers l'inconnu. D'où l'idée d'audace.


liedich 04/09/2009 06:32

Bonjour Brillance,je souris car en lisant la dernière ligne de ta réponse, j'ai levé les yeux et comme il est 6H29 et que le jour point, les couleurs arrivent. Si j'avais ton e mail, je te l'enverrai.Si s'ailleurs tu aimes les photos de lever ou coucher de soleil, j'en ai à foison soit d'ici à Nice soit de Golfe Juan où j'ai un appart en bord de mer.Ceci dit, nous sommes bien d'accord sur ton article. Mais je voudrais insister encore sur l'orchestration qui à mon sens est évidente de l'abrutissement de nos enfants par nos politiques.Dis moi franchement, le mot Brillance te gêne ?Douce journée.

04/09/2009 21:31


Tu te lèves - ou te couches ? - tôt !
6 h 29, je partais au boulot. Peu de soleil en Alsace aujourd'hui. Averses et ciel chargé de nuages au mille teintes de gris.
J'ai pensé à ta terrasse sous la pluie !
Bien sûr que j'aime les photos de lever ou de coucher de soleil.
Tu l'as mon adresse mail. Suffit de cliquer sur l'enveloppe à côté de mes commentaires.
Donne-moi le surnom qui te plaît, poète !


liedich 03/09/2009 13:49

Bonjour Brillance, j'ai écouté avec intérêt l'approche liberté/audace et avant que l'auteur n'en parle, je me posais la question du but de l'éducation dans nos sociétés actuelles. Tout cela me renforce à croire que ???? aujourd'hui ne souhaite que limiter leur connaissance pour en faire des moutons.Je rage qu'à notre époque et compte tenu des expériences de prise de libertés enore récentes nul ne soit capable d'hurler au scandale de la "bétisation" de la jeunesse pour en ferme une masse bien diforme et incapable de réagir.Il y a encore peu de temps dans le cadre de ma fonction, il m'arrivait d'haranguer mes jeunes ouailles en les invitant à tout casser plutôt que se plaindre et allumer la tv ou leur jeu vidéo préféré.;;;;;;j'ai fini Beethoven.... il restera dans ma table de chevet pour que je puisse y puiser de temps à autre quelques lignes de son immense talent.Merci Brillance de cet article.Douce journée à TOI.

03/09/2009 22:44


c'est aussi ce que je trouve. Nos enfants sont muselés dans l'expérience de leur liberté et nous parents sommes en plus complices de cela en raison de notre conformité, des contraintes et
olbigations que nous leur reflétons dans nos plaintes et dans nos propres peurs. Par ailleurs, il serait temps que les textes qui leur sont donnés à étudier en cours soient plus représentatifs de
ce droit à l'expérience, et plus proche d'un esprit d'ouverture et d'investigation. Qu'on vire aussi des radios ces animateurs idiots, se prenant pour des "bouffons" de l'antenne, tant qu'on y est.
Ils contribuent à l'abêtissement de nos jeunes et ne s'en sentent pas même responsables.
J'en ai fini... pour ce soir.

Je vais m'endormir à présent, en emportant la vue sur mer que tu nous as offerte sur ton blog. Chanceux, oui oui, chanceux !!!