Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 21:49
 http://mb33470.fond-ecran-image.com/blog-photo/files/2009/03/blog-dsc_8405-prenoms-graves.jpg
Sur le mur deux prénoms gravés

A pas lents ont franchi le temps.

L’étrangère, le cœur jeté,

A délaissé son amour à l’océan

Où de soir en matin un prénom s’allonge

Comme l’ombre au sel de la vie mensonge.

 

Sur le sable leurs promesses tracées

A pas lents ont effacé les âges.

L’étranger, le cœur rongé,

A détourné son regard sauvage

Mais de lune en aurore planent encore
Par certains soirs blêmes comme un profond remord.

Sur le mur deux prénoms gravés
A pas lents ont affranchi l'éternité.




Partager cet article

Repost 0
Published by Marianne - dans Ma poésie
commenter cet article

commentaires

Monica15 27/03/2010 10:53


j aime bien cette photos
qui me fait penser à MADERE   OU LES MARINS EN ESCALES  ECRIVENT SUR LE MUR OU DESSINNENT
 BON WEEK END
 KENAVO


Dane 27/03/2010 10:02


Ton texte est remarquable, ce qui l'est encore plus c'est d'avoir pris cette photo, d'avoir eu le coup d'oeil!
Bravo Marianne


Marianne 27/03/2010 21:53


cette photo m'a séduite comme toi, mais je n'en suis pas le photographe. Je l'ai découverte sur le net. Elle m'a semblé proche de mon texte.



Monica15 24/03/2010 14:13


merci à vous d' etre passée par mon blog
 et d 'y  avoir laissé graver .. une trace de votre passage

 peut être à kénavo


Marianne 27/03/2010 21:45


sourire.

oui, à bientôt.


Marianne 21/03/2010 22:29


Merci Aimela et Bénédicte !!

Je suis rentrée de vacances et vos appréciations ajoutent de la joie aux belles heures écoulées au doux parfum des orangers.

Bises à vous deux et bonne semaine.


aimela 17/03/2010 13:06


Très joli poème Marianne, j'aime beaucoup