Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 17:32

"Le silence guérit" - Yolande DURAN-SERRANO et Laurence VIDAL - Editions ALMORA.

  

Sans davantage de mots, donc... je viens ici déposer les liens pour vous conduire vers les co-auteurs de ce livre qui m'accompagne actuellement :

 

Découvrez YOLANDE et son expérience de l'Eveil.

 

 

 

un-instant-

Partager cet article

Repost 0
Published by Marianne - dans mes lectures
commenter cet article

commentaires

Roger 13/03/2011 00:16



Bonsoir Marianne, ce soir je flâne sur ton blog, de petit clic en petit clic et la  je m'arrête et je repasse la vidéo plusieurs fois, le silence n'est ce pas l'instant privilégié de venir
se parler, un tête à tête avec soi même. Il y a sur  notre chemin des pauses choisies ou imposées à nous de ressortir plus fort de ces silences, silence souvent bruyant à l'intérieur.


Diana krall en fond sonore, une merveille


Bonne nuit


Roger



Koulou 27/05/2010 08:07



Oh mais, elle était nouvelle pour moi aussi il n'y a pas si longtemps.



Koulou 18/05/2010 17:43



En vilà un témoignage intéressant. Prendre conscience du "je" et de l'erreur quon fait en croyant qu'il est "nous-même". Une expérience de la liberté d'être. Vivre l'instant, sans l'intellect
entre nous et le monde, juste l'expérience directe authentique et brute du monde. Une chose à la porté de chacun de nous, si seulement on accepte enfin que ce qui se passe en notre esprit et en
notre coeur n'est pas "nous" mais ce que notre logique en dit.


D'où la nécécessité du silence. Car si la logique est pratique pour certaine chose, elle est impropore à penser le monde. Et nul n'accède à l'éveil sans la ranger danssa boîte, et laisser place
au silence. Je pense donc je suis... là est l'erreur fétae. Je le dis, nous ne sommes pas ce que nous pensons et ressentons. Et le silence nous en guérit.



Marianne 26/05/2010 21:54



Pour moi, cette idée était nouvelle mais vous semblez bien l'avoir déjà comprise...



Sophie 10/05/2010 13:47



Bonjour Marianne,


Alternances, entre élans et réflexions, oui, bien vu, bien dit. Les constats peuvent être douloureux, ou bénéfiques... ou les deux à la fois !


J'espère que vous allez bien, ou que vous allez mieux, et que de votre temps de constat vous surgirez souriante.


Pensées empathiques


 



Marianne 14/05/2010 20:32



Merci pour ces pensées empathiques. Côté vie, à plein pieds dans l'alternance...


Amitié



aimela 09/05/2010 22:16



Je suis comme Liedich, complêtement perdue , je ne comprends absolument rien  mais il est  vrai que je n'aime pas trop le silence, j'ai l'impression  de ne point exister . Excuse
pour tous les  manques sur ton blog  mais mes journées sont bien courtes pour ce que j'ai à faire . Je ne t'oublie pas pour autant . Bonne semaine



Marianne 10/05/2010 09:18



bonjour Aimela,


j'ai laissé place au silence pour me reposer. Mais ce livre que j'évoque relatant une expérience d'éveil m'a bien accompagnée dans mon besoin de silence. Je comprends pour les journées trop
courtes et bien remplies. Ne t'excuse pas. En aucune manière fréquenter mon blog ne doit être une contrainte. C'est juste un temps partagé, quand on en a le souhait. Et puis, le virtuel ne doit
pas prendre le pas sur la Vie.


Amitié