Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 18:22
  


 J - 1 hier avant l'ouverture du marché de Noël de Strasbourg.
J'ai pris plusieurs photos pour vous.

lLe marché de Noël de Strasbourg, une tradition qui se perpétue depuis 1570 dans notre ville.

Ils s'affairaient tôt le matin, pour créer l'ambiance et réactiver chez le citadin pressé par son quotidien, l'esprit de Noël. On objectera qu'il serait bien plus judicieux que cet esprit soit vivant tout au long de l'année. Chacun de nous tous y participe à sa manière chaque jour, au fond,  et certains soirs de retrouvailles en sont les signes les plus remarquables.

J'aime voir s'ébahir les yeux des touristes attirés par la réputation de la tradition alsacienne qui rayonne de plus en plus jusque dans les plus profonds villages de ma région. Quelque chose est là qui n'existe que pour mieux nous faire réfléchir au sens de nos relations, de nos choix, de nos vies.

Que soient donc remerciés, ceux qui oeuvrent pour nous y faire entrer.
Je ne parle pas seulement des marchands, mais aussi de ces nombreux ouvriers travaillant dans l'ombre pour rendre accueillante notre cité : illuminateurs, balayeurs, femmes de ménage, etc. 
J'en ai vu  de ceux-là, hier matin, qui astiquait une cabine téléphonique avec une telle application que que je m'en sentais touchée pour ces visiteurs qui ne remarqueront pas même la discrète touche d'amour déposée ici.

Il est juste de saluer ces personnes qui participent elles aussi à la réussite de la joie communicative qui se démultipliera au fil des jours prochains.

Je vous prendrai la main, si vous le voulez bien, dans les prochains jours pour flâner dans ma ville que j'aime car elle reste à la dimension des hommes, dans son enceinte de rivières, et son grès rose
.




Partager cet article

Repost 0

commentaires

liedich 02/12/2009 21:32


Ne pas partager plus est peut être ne pas partage ce que l'on a jamais partagé ! j'étais aveugle. Voilà.
Bonne nuit Brillance.


06/12/2009 13:17


une sorte de Jardin Secret, alors. Je comprends mieux.


Frederianne 02/12/2009 15:10


Je suis toute ouïe...euh, oeil plutôt ! C'est ma petite nature curieuse, alors je prends ta main. :-)


02/12/2009 21:14


ravie, ravie de t'emmener toi aussi. On commence à former une petite farandole à nous tous.

Pour le plaisir des yeux et pour l'enfant resté en nous.

On y va ?


Alicia 01/12/2009 22:02


Oui, Strasbourg est une ville magnifique, et j'espère pouvoir un jour visiter ce marché de Noel dont on me parle tant!


02/12/2009 21:12


alors il me fait plaisir de te promener un peu dans les rues strasbourgeoises en te permettant de te caler bien confortablement dans sa chaleur



Viviane 01/12/2009 16:09


Un bel hommage que tu leur rends là, avec cette photo très contrastée du bord de fleuve
dont les couleurs me rappelent celles de l'Adour à Bayonne
dans lequel se mirent de vieilles maisons à colombages.
ici point de marché de Noël dans la tradition
quoique peu à peu tout s'homogénise
j'ai donc hâte de te lire et en prendre plein les yeux...


02/12/2009 21:31


si point de marché chez toi, prends mon bras, ma belle Viviane, et marchons dans les rues du quartier de la cathédrale.
Réjouis ton âme d'enfant et laisse tes rêveries flâner au fil de l'eau et de nos pas.

Amitié


liedich 01/12/2009 02:55


Oui, je dis cirque. Mais ce n'est ce noble métier qui est celui de faiseur de rêve !
Je dis cela car dans mon job, j'avais l'impression souvent de monter mon chapiteau, faire mon show puis partir ailleurs dans la solitude moi qui vivait entouré de tous ces membres de mes
auditoires. Entouré le temps d'intervention parfois courte où je les amusais avec mes formules de fou pour présenter des sujets rabatjoie normalement : fisc par exemple.
Je disais aussi homme politique : en pleine, campagne électorale. Trois fadaises et hop le manteau sur le bras, dans le taxi puis l'avion puis toujours cette solitude.
Mais j'avais un but.... m'arrêter un jour et partager... et ce jour est venu : pour m'entendre dire qu'il valait mieux ne pas partager plus. Ben voui.
lA  VIE est ainsi faite ou plutôt on la fait ainsi.
Douce nuit Brillance.


02/12/2009 21:10


Faiseur de rêves... c'est un peu rompre la solitude en offrant une ouverture vers un univers où se laissent parfois entrevoir de nouveaux espoirs.

Mais ce que je ne saisis pas c'est pourquoi "il valait mieux ne pas partager plus".

Bon Soir !!