Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 09:15

La ville de COLMAR (68), recevait hier des invités insolites dont la rencontre est très peu commune de nos jours. 

 

Ils furent présentés par la Volerie des Aigles de KINTZHEIM, un lieu magique en Alsace où des fauconniers et des dresseurs présentent un spectacle d'envol et de retour de différents rapaces afin de sensibiliser le public à la préservation d'espèces souvent mises à mal par les croyances, l'urbanisation de nos espaces, l'agriculture intensive, le piégage, etc...

 

 Une chouette effraie des clochers

un hibou Grand-duc de Verreaux 

 

DSCN6551

 DSCN6554.JPGDSCN6561.JPG

  un Aigle RoyalDSCN6562.JPG

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

"Certains sont inférieurs dans les choses les plus communes, supérieurs dans les plus rares; comme aveugles quant au soleil et clairvoyants dans la nuit." (aphorisme extrait du site "Aphorismes et texticule")

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marianne - dans fragments de vie
commenter cet article

commentaires

liedich 08/05/2011 21:52



Colmar, irais-je un jour ? La VENISE du Nord dit on.... Et une effraie, quel souvenir si personnel.... Merci à Toi, Brillance.



Marianne 12/05/2011 10:00



pourquoi pas... en attendant je l'ai fait venir à toi en t'envoyant des images dans ta boîte mail.  :-)



adamante 02/05/2011 12:46



J'ai eu l'occasion de voir ce spectacle c'est vraiment beau, admirer la noblesse de ces oiseaux méconnus tant l'homme eut à leur égard des a priori mensongers. Je viens de chez Roger où j'ai lu
votre beau poème. Cordialement, Adamante.



Marianne 02/05/2011 14:57



Chaque passage ici est une porte que l'on pousse et j'ai plaisir à voir un nouveau visage dans cet espace. Bienvenue Adamante et tous mes remerciements pour ces mots déposés.


Je m'en vais pousser la vôtre à mon tour !  


Bon lundi !


 


 



aimela 25/04/2011 13:41



Superbes oiseaux



Marianne 30/04/2011 11:03



oui, et comme c'est inhabituel de les voir d'aussi près (quelle impression intérieure que de croiser le regard d'un aigle royal à 80 cm de soi !), on a tout à coup l'impression d'avoir vécu un
moment inédit !


Merci de ta visite fidèle.


Je t'embrasse adorable sorcière !



Alicia 24/04/2011 15:19



Très beaux ces rapaces!



Marianne 30/04/2011 10:54



l'aigle royal s'est trouvé à 80 cm de mon visage et ce fut une grande impression !



Viviane 22/04/2011 16:52



Il s'agissait de banales chouettes communes, nourries à la main... Mais j'ai aussi des corneilles, les voici ici!
Ah l'enfance, le livre est écrit, mais trop douloureux pour être lu par quiconque que mes proches...




Marianne 22/04/2011 17:44



en effet, je me souviens de cette publication sur ton blog que j'ai eu plaisir à revoir. Elle m'avait rappelé des souvenirs.


Nourrir à la main des chouettes, a dû se faire peu à peu. Que leur donnais-tu à manger ?


Pour les douleurs d'enfance, je comprends que tu les taises. Je fais pareil.


Tendresse;