Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 22:15

La moelle de la vie  500 aphorismes - Henri David THOREAU - Editions MILLE ET UNE NUITS - 108 pages

Présentation de l'éditeur : "Henry David THOREAU (1812-1862) voulait "vivre profondément et sucer toute la moelle de la vie". Sa vie et son oeuvre sont une école de philosophie et de spiritualité. L'auteur de Walden a pratiqué la "désobéissance civile", la "pauvreté volontaire" puis, en se retirant du monde, l'immersion dans la nature pour trouver la voie de la liberté. Ses livres les plus fameux comme ses Journaux recèlent de merveilleuses formules et réflexions, élaborées la plupart du temps dans le silence plein de ses longues marches en forêt, qui portent en elles la quintessence de sa pensée et de sa sensibilité. "

Mon appréciation : à travers ces 500 aphorismes, chacun trouvera matière à réflexion personnelle. La pensée de H.D. THOREAU s'offre ici sans contours. Un livre à garder tout près de soi pour y revenir et faire évoluer sa propre pensée.

En voici quelques exemples :

"Mon ami sera bien meilleur que moi, tout comme ce à quoi j'aspire est bien plus élevé que ce que j'accomplis"

"Rien ne rend la terre aussi vaste que d'avoir des amis à distance : ils font les latitudes et les longitudes".

"Un ami est quelqu'un qui nous fait toujours l'honneur d'attendre de nous toutes les vertus et qui est à même de les apprécier en nous".

"Les étoiles sont lointaines et discrètes, mais brillantes et impérissables, tout comme nos plus belles et nos plus mémorables expériences".

"La sagesse n'examine pas, mais elle observe"

"Dites ce que vous avez à dire, pas ce que vous devez dire. Toute vérité vaut mieux que de s'en laisser croire".

"J'aurai au moins appris cela grâce à l'expérience : si quelqu'un avance en toute confiance dans la direction de ses rêves et s'efforce de mener la vie qu'il a imaginée, il rencontrera un succès auquel il ne se serait pas attendu aux heures ordinaires. Il laissera des choses derrière lui, franchira une frontière invisible. De nouvelles lois universelles et plus libérales commenceront à s'établir d'elles-mêmes autour de lui et en lui. Ou bien les lois anciennes seront améliorées et interprétées en sa faveur dans un sens plus libéral - il vivra alors à un niveau plus élevé de l'existence. Plus il simplifiera sa vie, moins les lois de l'univers lui paraîtront complexes".

"Soyez un Christophe Colomb pour de nouveaux continents entiers et des mondes en vous, ouvrant de nouvelles voies, non pour le commerce, mais pour la pensée".

Partager cet article

Repost 0
Published by Marianne - dans mes lectures
commenter cet article

commentaires

Viviane 07/02/2008 17:06

J'aime ce poète qui choisit une autre vie dans la viela modestie de l'isolement et de la nature et le caractère grandiose de ce qu'il nous offre... toujours d'actualité.

Marianne 07/02/2008 20:00

C'est aussi ce qui me plaît chez lui. Cette proximité avec la nature où "un type différent de droit prévaut", où il "goûte un bonheur complet"
"Nous devons faire un avec l'univers"... disait-il encore. "Voir dépend toujours de l'être"...