Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

3 octobre 2007 3 03 /10 /octobre /2007 22:59
Bribes d’octobre 
 
 
Une fille Meetic
Au déclic numérique
Atypique
M’a séduite d’un clic
Empirique.
 
**********************************
Elle parsème plusieurs sourires,
Tous différents.
Comme des hôtes ayant séjourné dans une belle demeure,
Quand ils la quittent, ils répandant de nombreux souvenirs.
Il y a le poétique, le romantique,
Le cynique, l’essayiste, le savant, l’artistique,
Le scénarisé, l’énigmatique,
Et tant d'autres encore...
 
**********************************
Imparfait
Mais jamais surfait !
Je ne vois jamais que le bout de mon cœur
Et je sais bien qui fait mon bonheur…
 
**********************************
Le temps sans bruit
Murmure ses sagesses
Et devant le désastre de mes faiblesses
Je vois cependant l’espoir qui luit…
 
**********************************
Comme un bateau ayant brisé son ancre,
Je perds le nord, je flotte et me fais un sang d’encre.
À l’horizon, comme une brume, mes rêves s’évaporent.
Peut-on affirmer être à bon port
Quand on s’attache pour vivre au dehors ?
On croit être son propre capitaine,
Mais on n’est jamais maître à bord !
 
**********************************
Dis-moi ce que tu penses…
Cet amour, est-ce qu’il te flatte, est-ce qu’il t’offense ?
Est-ce qu’il te porte,
Est-ce qu’il t’emporte ?
Est-il trop sombre ?
Est-ce qu’il t’encombre ?
Pourquoi gardes-tu le silence ?
Moi ?
Je ne m’attendais pas à toi !

Partager cet article

Repost 0
Published by Marianne - dans Ma poésie
commenter cet article

commentaires

Annick SB 13/10/2007 08:25

Tout amour nous flatte, nous porte, nous transporte ... et puis ensuite peut-être vient l'offense, oui,  de ne pas avoir gardé le silence !!!

Marianne 13/10/2007 15:11

Néanmoins, les silences sont souvent chargés de sens !