Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

15 juin 2007 5 15 /06 /juin /2007 22:08

Selma une femme libre - Gérard CARDONNE - Le Verger Editeur - roman - 301 p

Présentation de l'éditeur : pour répondre à quelque mystérieux appel du Sud " Selma, une femme libre " est un grand roman d'amour, à cheval sur deux mondes différents.
Il s'écrit comme un film et l'on voyage autant dans l'Histoire de la Tunisie que dans le pays lui-même. La guerre en Irak projette son ombre sur le déroulement de l'intrigue.
Ce roman est un puissant chant sensuel, comme si le souffle du chott el Jerid faisait tourner les pages. Convaincu de la grande proximité des cultures, Gérard Cardonne offre un trousseau de clés au lecteur. A lui d'ouvrir les portes de la médina de Tunis, de Jerba, de Tozeur, de Sidi Bou Saïd.
A chacun de voir et d'écouter, de sentir et de ressentir le pays, le peuple, la femme.
Hymne à la sensualité du quotidien, ce roman décline le mystère conjugué de l'amour et du mektoub pour mieux décrire les destins croisés de deux personnages, avec un brin de musique entre les lignes, toute la chaleur bigarrée tunisienne, la douceur du Sud et de Tozeur, cette magicienne de la nostalgie amoureuse.
Gérard Cardonne écarte les éclairages convenus et met l'accent sur le point de vue de la femme de ce pays pour jeter un pont entre le Maghreb et la France, en confrontant le pays du dehors et celui de dedans. Selma existe : elle a une vie, un itinéraire. Vous serez certain de l'avoir rencontrée sur la plage de Kelibia, à la Ghriba de Jerba ou dans la palmeraie de la Corbeille de Nefta. L'écriture se concentre sur la relation entre deux personnages, qui ne vont pas l'un vers l'autre, qui attendent, qui ne savent pas qu'ils s'aiment, qui ne veulent pas le savoir, parce que cet amour leur semble impossible.

Auteur engagé sur le terrain et en écriture, Gérard Cardonne a publié avec succès une série d'ouvrages sur différents thèmes de société. Ce roman fait partie de la saga consacrée aux droits de la femme. Après la Bosniaque, l'Algérienne, l'Afghane, voici la Tunisienne, en attendant la Sénégalaise. Il signe ici son vingt-troisième ouvrage.

Mon appréciation personnelle : un style suave, un vocabulaire riche en couleurs et en parfums, des descriptions lumineuses et enchanteresses, une plume habile et poétique, plongent le lecteur dans une langueur lyrique fort chaleureuse, tout en lui claquant de temps à autre au passage quelque idée très affirmée.

Gérard CARDONNE milite pour la libération de la femme dans le monde et penche pour une vision modernisée de l'islam compatible avec les lois et les valeurs républicaines.

Son livre est avant tout une belle histoire d'amour entre un Alsacien et une Tunisienne émancipée, chacun aux prises avec ses contraintes professionnelles (ils sont avocats et représentent l'un l'époux musulman français et l'autre l'épouse tunisienne ayant fui son conjoint), leurs désirs, leurs fêlures passées intérieures et cette passion à laquelle ils ne peuvent ni ne veulent échapper. C'est encore un hymne véritable à la Tunisie, à ses paysages splendides, à sa cuisine, à ses habitantes, à sa démocratie.

Un bémol que j'adresse à l'auteur et à l'éditeur : par pitié, faites relire avant parution afin d'éviter aux lecteurs d'agaçants désagréments qui nuisent à la qualité pourtant certaine de l'oeuvre !

Partager cet article

Repost 0
Published by Marianne - dans mes lectures
commenter cet article

commentaires