Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

4 mai 2007 5 04 /05 /mai /2007 13:51

Les paupières – Yoko OGAWA – Nouvelles – Actes Sud – 206 pages – traduit du japonais par Rose-Marie Makino-Fayolle
 
-         C’est difficile de dormir en avion
-         Les paupières
-         Une collection d’odeurs
-         Backstroke
-         Les ovaires de la poétesse
-         Les jumeaux de l’avenue des Tilleuls
 
Six nouvelles regroupées dans un recueil titré poétiquement « Les paupières ».
 
 
Avec une minutieuse patience, dans chacun de ces récits, naît un univers tout particulier proche de la réalité.
L’auteur plante le décor, détail après détail, d’un rythme lent et délectable, parfois proche du dérangeant. On y pénètre, on s’en imprègne. On capte les ombres des personnages, on saisit leur intimité, on se laisse surprendre par leur envers.
Tant et si bien que, même aux prises avec l’imaginaire dans lequel Yoko OGAWA nous emporte, tout semble possible.
 
 
À ce recueil, répond l’écho d’un second :

La Bénédiction Inattendue– Yoko OGAWA – Nouvelles – Actes Sud – 190 pages - traduit du japonais par Rose-Marie Makino-Fayolle
 
-         Le royaume des disparus
-         Plagiat
-         L’échec de Mademoiselle Kiriko
-         Edelweiss
-         Lithiase lacrymale
-         L’atelier d’horlogerie
-         Résurrection
Sur le thème central de la création littéraire. Jusqu’où l’écrivain puise-t-il pour donner naissance à ses lignes ? Indéniablement, l’auteur y livre de soi.
 
 
Précision de l’éditeur :
« Yoko OGAWA est née en 1962. Elle vit au Japon. Elle a obtenu les prix littéraires les plus prestigieux et une reconnaissance aujourd’hui internationale.
L’ensemble de son œuvre en français est publié aux éditions Actes Sud »

Partager cet article

Repost 0
Published by Marianne - dans mes lectures
commenter cet article

commentaires

Lou 29/09/2007 20:39

"La piscine" est effectivement aussi une autre nouvelle à part entière... je me suis fait la même réflexion en découvrant la nouvelle publication de Babel.Merci en tout cas pour ces bons conseils... je commencerai donc par "Les Paupières" !

Lou 23/09/2007 21:19

Merci d'avoir indiqué le lien vers cette critique sur mon blog ! Cette description de l'écriture d'Ogawa me semble très juste. Ces deux recueils se répondent-ils réellement ou ont-ils simplement été publiés en même temps ? Je me pose cette question depuis que je les ai vus en rayon...

Marianne 24/09/2007 22:14

Ils ont été publiés en même temps. Il est conseillé de lire d'abord "Les Paupières", sachant que les récits contenus dans "La bénédiction inattendue" font écho aux Paupières. On y trouve des allusions qui échapperaient au lecteur dans le cas où il n'aurait pas lu Les Paupières.
Le commentaire de votre blog m'a incitée à acquérir "Le réfectoire un soir et une piscine sous la pluie". Merci !
On dirait bien que le thème de la piscine semble être de prédilection chez cette auteure !