Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 16:44

Du bon usage des crises - Christiane SINGER - Albin Michel - Spiritualité - 146 pages

Note de l'éditeur : "L'insignifiance et la futilité qui règnent en maîtres barrent l'accès
au réel et à la profondeur. Aussi ai-je gagné la certitude que les catastrophes ne sont là que pour nous éviter le pire.
Et y a-t-il pire que d'avoir traversé la vie sans houle et sans naufrage, d'être resté à la surface des choses, d'avoir dansé toute une vie au bal des ombres ?"

Mes appréciations : écrivain orientée vers la spiritualité et nourrissant sa pensées à tous types de courants religieux, Christiane SINGER, a donné de nombreuses conférences. Certaine que dans ces rencontres naît un champ de conscience, dans "Du bon usage des crises", l'auteur nous transmet sa conception toute personnelle quant aux thèmes suivants :

- Devenir vivant 

- Le futur de l'homme  Un nouvel humanisme ? 

- Du bon usage des crises

- Entrer dans la ferveur 

- Le sacré dans l'amour 

- A la source de la parole 

- Le silence de lumière

Décédée en début de mois après avoir été informée qu'elle n'en aurait plus que pour six mois (elle a un peu dépassé ce terme), cette femme lumineuse a rédigé le parcours de ses derniers jours sous forme de journal actuellement en librairie sous le titre "Derniers fragments d'un long voyage".

Elle nous partage sa manière de voir dans un être, dans les choses, dans le silence, dans soi-même, pour entrer dans la ferveur et le sacré de l'amour.

Tant de phrases dans son témoignage ont trouvé résonance en moi car elles rejoignent mes propres conceptions  !

En voici quelques-unes, particulièrement puissantes :

«Ceux qui m'ont, dans ma vie, inspiré de l'amour, mais je leur dois tout ! Quelle qu'ait été leur réponse, quelles qu'aient été les déceptions, les trahisons qui ont pu s'ensuivre, ceux qui ont réveillé en moi l'amour, ceux qui m'ont fait rencontrer l'amour, ceux qui ont fait que j'ai eu le goût de l'amour sur la langue, ceux qui m'onf fait goûter à l'amour, ceux qui ont réveillé en moi la résonance d'amour, quel qu'ait été le temps que nous avons partagé - l'amour de quelques heures, de quelques minutes, d'un instant, d'un regard ou de toute une vie, peu importe. Merci à toi qui m'a rendue capable d'aimer.»

"Quand je porte sur l'autre un regard amoureux, je lui révèle sa nature profonde, je le rappelle à son identité véritable... Le regard de celui qui m'aime, ce regard qui voit en moi ce que je suis dans ma profondeur me place dans ma royauté, me remet dans la lumière originelle. L'amour voit ce que les autres ne voient pas. ll voit derrière les apparences, derrière toutes ces protections que je me suis constituées pour protéger mon coeur. Pendant toute la vie, je suis menacée de toutes parts, par mes éducateurs, et touts ceux qui veulent m'imposer leurs vues. Je me protège toute une vie durant. Mais le regard qui m'aime fait fondre toutes les carapaces dans lesquelles je me suis cachée autrefois pour survivre."

Au nom de ce sacré enfoui dans l'autre, Christiane SINGER invite son auditeur et son lecteur à ne pas fuir , ni se détourner des crises, mais à les traverser. "Les crises" énonce-t-elle, 'dans la société où nous vivons, sont vraiment ce qu'on a encore trouvé de mieux, à défaut de maître, quand on n'en a pas à portée de la main, pour entrer dans l'autre dimension".  Toute crise nous invite à reconstruire et à ne jamais rien considérer comme acquis.

Nota : Une de ses interview est à entendre sur le lien suivant : http://www.sectes-infos.net/Christiane_Singer.htm

Partager cet article

Repost 0
Published by Marianne - dans mes lectures
commenter cet article

commentaires