Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

8 février 2007 4 08 /02 /février /2007 22:13

La Parenthèse - Myriam KELLER - Roman - Editions THELES - 365 pages

Note de l'éditeur :   « Le crâne défoncé… » Le commissaire Darlan ne pouvait s’empêcher de ressasser cette phrase dans son esprit. Elle venait le hanter encore et encore tandis qu’il fonçait vers le lieu du crime au volant de sa Laguna noire. Un couple singulier de policiers enquête sur le meurtre d’une femme. Qui est le coupable ? L’intrigue se joue à huis clos au sein de deux couples qui n’ont, de prime abord, rien en commun et qui pourtant sont inexorablement liés. Par le sexe, par l’amour, par la haine. Un thriller passionné, dans lequel les rebondissements inattendus nous tiennent en haleine jusqu’au dernier moment.

Mon appréciation : Lise DORCELET est assassinée dans une villa somptueuse... du Domaine du Golf à LA WANTZENAU (près de STRASBOURG). Le Commissaire DARLAN et le Lieutenant Catherine VILLIER qui vient de lui être affecté suite au départ de Georges (son prédécesseur) que DARLAN accueille plutôt à contre-coeur, mènent l'enquête en liaison  avec deux autres lieutenants et le juge, pressé par le Procureur. L'affaire ne manque pas de rebondissements. Au fil des interrogatoires, les nombreuses pièces du puzzle deviennent compliquées à assembler.

Myriam KELLER vous mène avec talent et à son gré dans les hypothèses et les fausses pistes, finissant par vous persuader au fil de l'enquête. Reste pourtant cette scène qui vous turlupinera jusqu'à la chute finale...

Rondement mené ce premier roman qui mérite encouragement !

Partager cet article

Repost 0
Published by Marianne - dans mes lectures
commenter cet article

commentaires