Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 13:53

Depuis jeudi, j'ai le privilège de découvrir le métier de libraire de quartier. L'Agence Nationale Pour l'Emploi m'a accordé cette chance sous forme d'Évaluation en Milieu de Travail. Durant 80 heures, je pourrai me familiariser avec cette activité. Je suis absolument ravie. Un peu dans mes petits souliers aussi, comme on peut l'être quand on s'apprête à vivre des choses absolument nouvelles et que l'on devient apprentie-libraire...

J'ai sollicité pour ce stage, Natacha (librairie Caractères à HOENHEIM), ma libraire habituelle, une amoureuse de l'écriture, dont le sourire et l'accueil participent amplement à la convivialité de son échoppe installée dans une ancienne maison alsacienne toute bleue qui a son histoire puisque le sous-sol renferme d'anciens bains juifs.

Nous nous étions donné rendez-vous à 10 h pour mon démarrage. A dix heures tapantes au clocher de l'église se dressant face à la librairie, j'ouvrais la porte pour la première fois non plus comme cliente mais comme stagiaire.

Après m'être familiarisée quelque peu avec l'emplacement des genres littéraires (jusqu'à présent quand je venais ici, je musardais surtout dans les dernières nouveautés romanesques), et parcouru quelques passages d'une demi-douzaine d'ouvrages de cette rentrée, nous avons procédé aux fameux "retours". Le crève-c?ur pour moi que de voir certains de ces invendus reprendre la route des distributeurs. Mais il faut bien laisser la place aux autres ouvrages de cette rentrée littéraire d'hiver.

Le lendemain matin, opération inverse. J'ai eu le plaisir de défaire les cartons comme un enfant ouvrant des cadeaux de Noël. On voudrait tous les lire ! Mais, ne vous y fiez pas, le libraire ne voit pas passer ses journées ! Enregistrer les nouveaux venus, répondre aux lecteurs s'enquérant de leurs commandes ou désireux de trouver un ouvrage précis, les avertir de leur arrivée, prodiguer des conseils aux clients en recherche d'un cadeau à faire ou d'un enfant à gâter, préparer des événements, organiser des animations et communiquer autour de celles-ci. Voici quelques exemples d'occupations qui retiennent le libraire loin de la lecture. Donc, pour tous ceux qui pensaient encore que le libraire passe son temps à lire, il est temps de revoir votre opinion !

Bon, j'ai pu constater déjà que je n'étais pas (encore !) très douée en montage de présentoirs. Ah, mais c'est que cela requiert tout un esprit logique et conceptuel ! C'est un coup de main à prendre, je suppose...

En soirée, j'ai été autorisée à assister à la réception organisée dans la librairie pour l'Association de l'Ordre Lafayette (http://www.ordre-lafayette.org/index.html). En matière de livres, celle-ci a récemment contribué à récolter des ouvrages en vue de reconstituer des bibliothèques en Nouvelle-Orléans suite aux inondations terribles dont vous avez tous vus les images attristantes. L'Association en expédie également au Congo. J'ai rencontré des personnes enthousiasmantes et chacun de ceux avec qui j'ai pu échanger, qu'il soit président d'association (Raymond Najberg), écrivain (Gérard Cardonne, auteur de "Selma une femme libre") à l'origine de la fondation d'une école filles/garçons en Afghanistan , libraire, bibliothécaire, créateur culinaire en Serbie, chacun aura trouvé de ma part une oreille attentive et beaucoup de respect pour ce qu'il a entrepris.

Samedi soir, au programme lectures apéritives. Les lecteurs furent conviés à venir lire ensemble quelques extraits d'ouvrages de cette rentrée littéraire de janvier, mais aussi à découvrir librement  tous les autres. Il n'y aura que l'embarras du choix ! Voici la sélection qui fut proposée par Natacha  : Contravention de Stéphane COIC, Un été chez Voltaire de Jacques-Pierre AMETTE, Les Arpenteurs du Monde de Daniel KEHLMANN, Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme de Cormac Mc Carthy, American Purgatoria de John Haskell, Le Passage de la nuit de Hariki Murakami, Déneiger le ciel d'André Bucher, Tango d'Elsa Osorio.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marianne - dans fragments de vie
commenter cet article

commentaires