Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

15 novembre 2006 3 15 /11 /novembre /2006 22:21

Régulièrement, je visite le le blog de M. Hubert NYSSEN (http://www.hubertnyssen.com/carnets.php). J'aime cette atmosphère de sérénité qui se dégage à la lecture de ses carnets et j'aime aussi son esprit.

Encore une fois ce soir, j'ai lu cette phrase chez lui qui reflète une pensée intérieure que j'ai souvent moi-même : "Tout au long de ma vie qui est déjà longue, la pratique n’aura donc cessé de me rappeler la distance qui sépare ce que l’on croit avoir écrit de ce que l’on a réellement écrit."

Comme il est difficile, en effet, d'approcher par des mots justes la subtilité d'une pensée fugace que l'on voudrait fixer mais qui ne cesse de nous échapper ! Et quand on croit l'avoir saisie un tant soit peu, la donnant à lire à un autre, quel étonnement parfois de constater comment cet écrit a été perçu !  Il m'est arrivé d'être reçue (ah que dis-je là !!!), il m'est arrivé que mon écrit soit perçu, veux-je dire, d'une manière si inattendue que j'ai pensé que j'avais raté mon objectif, même si je sais cependant que l'interprétation d'un écrit est toujours très subjective.

Tant de fois, quand je relis des textes écrits antérieurement, je me demande :  "est-ce moi qui ai écrit cela ?" quand, tout à coup, j'ai l'impression étrange de ne pas reconnaître mes propres mots.

La distance, vous avez raison Monsieur NYSSEN, n'est jamais celle que l'on pense !

Et rien n'est plus périlleux pour celui qui écrit que de garder de la distance avec son oeuvre.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marianne - dans de l'écriture
commenter cet article

commentaires