Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

27 octobre 2006 5 27 /10 /octobre /2006 17:27

  

 Source dessin : http://lierre2lierre.sport24.com/8.php

Quelqu'un qu'on ignore,

Et c'est comme une porte qui claque.

 

Quelqu'un qu'on oublie,

Et c'est comme des yeux qui supplient.

 

Quelqu'un qui perd espoir,

Et c'est comme un violon qui se tait.

 

Quelqu'un qui part,

Et c'est comme un arbre qui tombe.

 

Quelqu'un dans le chagrin,

Et c'est comme une minute de silence.

 

Quelqu'un qui ne rêve plus,

Et c'est comme une terre qui se craquèle.

 

Quelqu'un mal jugé,

Et c'est comme une lettre qu'on brûle.

 

Quelqu'un qu'on déçoit,

Et c'est comme une main qui oublie de caresser.

 

Quelqu'un qu'on offense,

Et c'est comme une blessure qui perdure.

 

Deux êtres en discorde,

Et c'est comme les murs d'une prison.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires