Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

16 octobre 2006 1 16 /10 /octobre /2006 10:02

Vous vous demandez ce que c'est ? Moi aussi, figurez-vous ! Ce médaillon était resté dans la vieille 2 CV que mon amour a racheté à un collègue il y a quelques mois. Je présume qu'il s'agit de Moïse et de la Table des Lois. J'y repense parce que je viens de faire une autre découverte...

Ce matin, au bord du canal serpentant et tout embrumé où je marchais comme à l'accoutumée avec mon chien, au milieu des herbes folles, entremêlées et dégoûlinantes d'eau , j'ai aperçu un livre grand ouvert. Evidemment, ma curiosité immédiatement a été éveillée. Je me suis approchée et me suis penchée. Et voici ce que j'ai découvert :

Une Bible !  Avouez qu'il y a de quoi être consternée ! Et je vous assure que je n'invente rien. Ceci m'est bien arrivé.

Comme mon chien ne sait pas lire et se fichait complètement de ma découverte, mue par une sorte d'impulsion, j'ai décidé rapidement de la ramasser. On verra bien après. Me voici à poursuivre mon chien avec cette Bible à la main. Je me marre toute seule. J'ai l'air d'un prophète brandissant son outil derrière une brebis à convertir. Pourvu que je ne croise pas mes voisins ce matin !  Je tiens ça entre deux doigts pour éviter de l'abîmer davantage. Cette bible est si gorgée d'eau qu'on n'en fera probablement plus grand chose.

Je l'ai déposée sur un tapis en arrivant chez moi. Maintenant, elle sèche devant un radiateur.

La jacquette cartonnée  est entièrement noire et ne comporte aucune inscription. Il manque le début. On arrive de suite à la page 95 (Exode). A l'arrière, un "index des notes", un "index alphabétique et références bibliques", des "cartes géographiques". Je n'ose pas trop manipuler pour le moment, les pages se déchirent comme du papier mâché en fabrication (vous avez déjà visité un moulin à papier ? C'est intéressant à voir !), il y reste des brins d'herbes collés. Pas moyen de tourner les pages pour l'instant pour découvrir l'éditeur, ou un nom quelconque

A présent, mon imagination tourne à plein régime !  Les questions fusent...

D'où sort-elle cette Bible ? Qui a bien (ou mal...) pu jeter cette bible ? Un curé ou un pasteur, un rabbin ? Difficle de croire qu'un homme d'église balance par-dessus un bateau ou à pied en cours de balade dominicale, un objet de son sacerdoce. Un étudiant en théologie dépité par le monde ou en déprime ?Un groupe de jeunes (je sais que certains se donnent rendez-vous ici où, éloignés des habitations, ils ne causent pas de nuisances sonores)  qui s'amusait un soir ? J'ai aperçu un sac plastique pendouillant à un piquets, des bouteilles de Coca vides, des emballages de produits alimentaires éparpillés un peu partout quelques mètres avant ma découverte. Un groupe de gothiques ? Des satanistes ? J'y pense parce que j'ai regardé récememment un reportage sur ces mouvements...

Tout de même on ne perd pas un si gros pavé ! Cela se remarque quand on est délesté subitement d'un tel poids. L'ouvrage fait tout de même 1488 pages, sans les cartes géographiques indécollables en l'état actuel du livre.

Pourquoi a-t-on malmené un objet représentatif de la foi, de Dieu, des croyances ? Manque de respect, vengeance ou espèce de rite ? Mais, alors pourquoi abandonné au lieu de brûlé, déchiré, lasséré ou que sais-je ?

Moi, ce qui m'interpelle, ce sont les pages cornées... Il manque encore des pages ici tiens : de la 1018e à la 1054e... C'est corné à la page 1055 (chapitre 3-4 de Mathieu). Je déchiffre la tête de chapitre inscrite en italiques : "Baptême de Jésus-Christ" (Jésus vint vers Jean pour être baptisé par lui, le ciel s'ouvrant pour annoncer "Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui j'ai mis toute mon affection"). Je songe alors que peut-être cette Bible a été abandonnée par quelqu'un en désamour ou en souffrance affective.

Juste après, je lis : "Tentation de Jésus-Christ" ("Alors Jésus fut emmené par l'Esprit dans le désert pour être tenté par le diable"). Le jeûne de 40 jours. Le tentateur qui raille Jésus en lui suggéant de transformer des pierres en pain. Ces lignes qu'on interprète comme l'épreuve de l'humiliation, de la tentation pour la facilité, etc.

L'ouvrage était ouvert quand je l'ai trouvé.

A gauche, l'Ecclésiaste : "Crains Dieu et observe ses commandements. C'est là ce que doit faire tout homme. Car Dieu amènera toute oeuvre en jugement, au sujet de tout ce qui est caché, soit bien, soit mal"...

Nous voilà prévenus. Tout ce qui est caché sera dévoilé un jour... Ceci fait réfléchir, non ? Grouillez-vous d'avouer tout ce que vous dissimulez, de toute manière si vous ne le faites pas, un jour tout sera révélé. On saura la Vérité, toute la vérité...

A droite, l'explication du Cantique des Cantiques, m'a plus spécialement attirée. Mon incorrigible côté romanesque ou romantique...

Je déchiffre.  

Auteur : Salomon. Thème : l'amour. Date de rédaction Xè siècle avant Jésus-Christ.

Avec intérêt, je poursuis sur  l'explication qui vient après et que je vous retranscris ici car ce n'est peut-être pas déchiffrable sur la photo :

"Il n'est aucun livre de l'Ecriture où le seul raisonnement humain se heurte autant à l'incompréhensible et au mystérieux ; cependant, une multitude d'hommes et de femmes spirituels y on trouvé au cours des âges une source pure de perfection et de délices. Certaines mentalités ascétiques, auxquelles les relations conjugales apparaissent comme une souillure, n'ont pas saisi que l'amour du divin Epoux puisse être symbolisé par cette idylle entre Salomon et la jeune Sulamithe. Ce livre dépeint le véritable et pur amour de deux fiancés ; il démontre le niveau élevé de l'amour par opposition aux fausses restrictions de l'ascétisme et aux excès de la luxure. Le Cantique des cantiques est susceptible d'une triple interprétation :

1° une vivante description de l'amour de Salomon pour la jeune Sulamithe ;

2° une révélation imagée de l'amour de Dieu pour le peuple de Son alliance, Israël, dont il se proclame l'Epoux (...)

3° une allégorie illustrant l'amour de Christ pour l'Eglise, son Epouse céleste (...), le peuple de Dieu sous la nouvelle alliance.

Le nom "Cantique des Cantiques" se justifie par le fait que ce livre contient un certain nombre de poèmes lyriques. Ces chants n'évoquent pas une histoire suivie, mais le regroupement de détails tirés des divers dialogues et incidents du livre permet d'en découvrir la trame.

Dans cet écrit relativement court, apparaissent une quinzaine de références d'ordre géographique et un grand nombre de charmantes expressions dépeignant la grâce féminine et la beauté de la nature.

Il est pas facile d'établir un plan de ces huit chapitres, qui comprennent un titre et treize cantiques".

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marianne - dans fragments de vie
commenter cet article

commentaires

Alicia 23/09/2010 18:58



Je lis très régulièrement la bible qui est pour moi le véritable message de Dieu, et ce qui est proposé là est tout à fait extraordinaire. On peut, assurément  trouver dans la lecture de ce
livre un soutien psychologique. Si les gens consentaient à lire la bible et la méditer, peut-être la face du monde serait-elle changée!


Bien à toi.



Marianne 28/09/2010 22:47



La Bible m'a été quelquefois d'un grand réconfort dans les épreuves difficiles. Je n'en suis pas une lectrice régulière mais la spiritualité m'intéresse.


Sois bien inspirée, Alicia.


 


 



L.ange 15/11/2006 15:07

Etonnante découverte !!

Marianne 15/11/2006 18:06

En effet. Je n'ai toujours pas compris pourquoi cette bible a été jetée et maltraitée, mais à présent, elle a séché chez moi et quelquefois, je la feuillette au hasard et je lis les messages qui me sont adressés...  Merci de votre gentille visite ! 
Je me suis rendue sur votre blog. Bien des douleurs ici, semble-t-il, et de bien beaux textes...
Bon courage à vous.