Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 18:44
 

 Raffinement et bon goût, harmonie prouvant que le gris peut être aussi invitant que la blancheur, originalité des reliefs et des sculptures, encadrement en frise finement chatoyante, jusqu'à ce rideau semblant enrayer l'omission, quel est le passant qui ne saurait se laisser pousser par le désir de franchir le seuil de cette demeure ?



porte double étroite se jouant de la géométrie imbriquée dans les profondeurs bleutées


ocre, marron, blancheur, un peu comme dans un temple,
entrer par la grande porte en gravissant une à une les marches pour rejoindre la fraîcheur, et l'authenticité naturelle de la pierre et la froideur de la ferronnerie pour ouvrir ce minuscule cadenas crevant le centre pour mieux ouvrir mon imaginaire...

 

triplement losangée, au-dessus d'un escalier pentu aux triples marches,
porte dérobée...

la main de Fatima, recevant le journal
Très féminins, à mon sens, ces ornements de courbes répétées mises en valeur par un clouté noir offrant la friandise enflammée de son sourire aux visiteurs



     

   Mon clin d'oeil personnel...

                                          la porte de la mer 
                                                


















Partager cet article

Repost 0

commentaires

Roselyne 03/11/2009 20:00


J'aime toutes ces portes, elles sont très belles mais je trouve super votre clin d'eil personnel. C'est magnifique . Merci de ce partage.


04/11/2009 20:53


oui, bon, le clin d'oeil c'était pour la touche d'humour.
Mais aussi parce que, vivant dans l'Est de la France, la mer pour moi... c'est si loin.
De fait, lorsque j'y viens, je chérie le chant des vague et leur mouvement immuable de repli et de retour. Cela me parle à l'âme.


ag86 02/11/2009 09:01


Très belles portes. Ouverture sur le mystère. J'aime beaucoup la porte de la mer.
Amitiés. Alain


02/11/2009 20:49


C'est plaisant que ce clin d'oeil humoristique final vous ait marqué.
C'est vrai,elles sont ravissantes les portes tunisiennes et laisse bien entrevoir le sens esthétique des occupants tout comme celui de l'accueil.



aimela 13/10/2009 11:15


Je suis passée hier mais comme mon ordinateur ramait et buggué, je n'ai pas pu mettre de commentaire Elles sont magnifiques
ces portes  et comme toi, j'ai une petite préférence pour la porte de la mer . Amitiés


13/10/2009 21:18



Elles ont un grand charme, n'est-ce pas ?
Elles allient originalité, couleur, géométrie, et sont fort accueillantes.
Plutôt que paraître destinée à fermer une maison, elles donnent très envie de les pousser pour aller vers ceux qui habitent dans ces demeures.

Douce soirée à toi.



Frederianne 10/10/2009 16:04



Magnifiques architectures, dont j'apprécie d'autant plus les impressions que ta plume m'y invite avec beauté.



10/10/2009 19:16


juste transmettre son émotion...
merci pour la recevoir à ton tour et pour l'écrire ici.
Bon dimanche,
tes dessins sont bien jolis, contiennent finesse et douceur.  :-)



Viviane 09/10/2009 09:55


C'est magnifique! Le génie humain sait décidément s'exprimer de toutes les manières possibles et un objet aussi usuel qu'une porte devient entre ses mains ( et sous ta plume) si riche de
symbolique. Un de nos amis architecte consacre toujours son temps de vacances à phoographier les trucs que l'on ne voit plus. Les portails, les gouttières telles qu'elles sont imaginés dans divers
lieux du monde.
ici il y a de la couleur et du repos...


10/10/2009 13:34


Ton ami architecte en récoltant ces photos, peu à peu au fil de l'eau, est en train de constituer un catalogue-mémoire d'objets dans lequel peut-être un jour d'autre viendront puiser leur
inspiration !
"Objets inanimés, avez-vous donc une âme ?"
Tu exprimes bien ce que j'ai ressenti en apposant côte à côte les quelques clichés partagés ici : le constat du talent diversifié qui émerveille les yeux.