Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 22:11


De retour de vacances !





Encore déphasée par les impressions diversifiées vécues durant la semaine de dépaysement écoulée.

Je vous emmènerai dans les prochains temps, si vous voulez bien me suivre, dans mes souvenirs emportés pour longtemps sous mes paupières.



MAHDIA - capitale du pays en 1921 sous les dynasties Fatimide et Ziride en TUNISIE -  abritant aujourd'hui l'un des premiers ports de pêche tunisiens - m’a fortement interpellée pour son cimetière marin musulman par trop abandonné aux dégradations des tombes le composant.

On est saisi immédiatement par leur blancheur, leur différence de taille (il y en a de si petites...) et leur nombre.
Une multitude, une myriades de vies humaines reposent ici dans la salinité de l'air.
Et quelle signification accorder à ces cailloux déposés sur les sépultures ? On en reste songeur.

La beauté du lieu est saisissante. Celui-ci en impose au promeneur qui s'arrête là, les yeux absorbés par la juxtaposition du repos éternel face à l'incommensable.










Partager cet article

Repost 0

commentaires

Viviane 06/10/2009 10:21


Il se dégage une paix saisissante du conrtaste entre le vert  épars et maigre, le gris du ciel et cette blancheur pure.
Bravo pour les photos et de nous démarrer ainsi un voyage dans un pays que je ne connais pas du tout mais dont je vais suivre chaque étape avec plaisir.


06/10/2009 22:22


C'est si souvent toi qui nous emmènes, que c'est un plaisir de te prendre la main à mon tour pour une évasion.
J'aime beaucoup tes commentaires. Pour être tout à fait sincère, je les guettes car ils sont toujours le reflet d'une attention, d'une réflexion, d'un ravissement, d'un étonnement, d'un partage.
Ils sont apporteurs et cela m'honore d'avoir la chance de les recevoir. Merci bien !


le promeneur du 68 01/10/2009 15:12


Ah, comme les breaks d'une semaine pas trop loin de par chez nous peuvent être dépaysants, n'est-il pas vrai?
Pas besoin d'aller au bout du monde. Le bout du monde est à portée d'un coup d'aile. Je fus par le passé à Madhia, une semaine,  à l'occasion d'un mariage, et j'en ai gardé un souvenir
ébloui!
La semaine passée, pour moi, ce fut Madère...
Bien cordialement


01/10/2009 20:08


L'occasion de s'intéresser à l'histoire de pays proches géographiquement et de plonger dans une autre culture.
Madère. Une île dont je ne connais rien non plus.
Il faudra nous raconter !   :-)