Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

23 août 2006 3 23 /08 /août /2006 15:11

(vu sur le lien : http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://discipline.free.fr/image/cerclechr.jpg&imgrefurl=http://discipline.free.fr/couleurs_prim.htm&h=300&w=300&sz=80&hl=fr&start=3&tbnid=84rZ45BJSxPyMM:&tbnh=116&tbnw=116&prev=/images%3Fq%3Dcouleurs%26svnum%3D10%26hl%3Dfr%26lr%3D)

"Ce n'est pas toujours drôle la vie d'une couleur, c'est même parfois..." 

carrément noir ! Comme l'humeur du coloriste ce jour en concoctant ses superbes mélanges Ses clients sont toujours indécis . Ils manquent en plus de courage !  Ils n'osent pas  les teintes criardes ou vives qui donneraient pourtant plus d'éclat à leur intérieur !  Et le coloriste ne parle pas que de leurs murs ! Car il sait bien que les couleurs ont un impact sur l'humeur... Or, ce qui est dommage dans l'histoire, c'est qu'ils oublient l'ampleur de la palette... Le coloriste fait de son mieux, lui. Mais, ils n'écoutent que leur manque de temps...

Cela le rend fou, le coloriste, de constater l'existence de milliers de nuances qu'il s'évertue vainement à suggérer en laissant ici et là, volontairement, traîner ses fameux nuanciers. Mais, invariablement, les clients choisissent les mêmes coloris.

Manquent-ils à ce point d'audace ? Voire d'imagination ? N'ont ils donc pas envie de variété, de vie, de gaieté, de changement ?

La vie d'une couleur va de ton en demi-ton, d'éclat en demi-teinte... Elle passe du lumineux, au mat, au pastel, au pâlot, à l'usé, au fissu, au craque... Bref, à force, elle perd de sa vivacité! Et elle finit par ne plus déteindre sur personne. Plus même sur l'humeur noire du coloriste, qui jour après jour, se blase et sent son talent se tailler... parce que ses  jolis mélanges n'intéressent plus personne.

(Texte inspiré par un exercice issu du livre "Libérer son écriture et enrichir son style" de Pascal Perrat)

Partager cet article

Repost 0

commentaires