Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 20:48

Ron Eady's "Inquietude",

Le baiser de l'inquiétude
Comme une prière en décembre
Oublie la chaleur de la gratitude
Et tous les beaux soirs couleur d'ambre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Viviane 10/05/2009 09:03

Comme une prière en décembre...Comme tu sais bien transcrire ce sentiment de givre qui saisit les corps et les motsles paralyse presqueen blanchit l'intention

11/05/2009 21:18


merci Viviane de lire ainsi...


bataillou 06/05/2009 14:36

j'aime ce baiser de l'inquiétude

06/05/2009 19:13


je dois subir l'influence de Stéphanie Meyer dont je lis actuellement le Tome 3 de sa quadrilogie ! 


liedich 03/05/2009 17:42

tout à fait d'accrord : le miracle de l'écriture !

liedich 03/05/2009 14:59

Un condensé de beauté et de métaphore si juste ! bravo, j'aime beaucoup. Il m'arrive de faire de tels quatrins "secs" si je puis dire et je les laisse ainsi quand je ressens ce que je viens de ressentir en lisant. Merci.

03/05/2009 17:36


Je n'avais subitement rien d'autre à ajouter à ces 4 lignes, comme si tout à coup moi-même devais en mesurer la portée. Le miracle de l'écriture...


Florinette 01/05/2009 13:04

Très joli texte !Bon 1er mai Marianne !

01/05/2009 20:54


Merci Florinette !
Joli mois de Mai à toi !