Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 06:47
Voici une citation qui m'a été offerte par Viviane en réaction au post précédent (merci à toi d'être fidèle et si souvent apporteuse de nouveautés en menant plus loin les pas entamés ! ) :

" Ce qui fait le caractère affectif de la durée, la joie ou la douleur d'être, c'est la proportion ou la disproportion des heures de vies consacrées comme heures de pensée ou comme heure de sympathie. La matière néglige d'être, la vie néglige de vivre, le coeur néglige d'aimer. (...) Et nous rêvons à une heure divine qui donnerait tout. Non pas l'heure pleine, mais l'heure complète. L'heure où tous les instants du temps seraient utilisés par la matière, l'heure où tous les instants de la matière seraient utilisés par la vie, l'heure où tous les instants vivants seraient sentis, aimés, pensés. "

Bachelard, l'Intuition de l'instant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Viviane 02/04/2009 10:34

Merci à toi de mettre ainsi en valeur les mots de cet immense et si modeste penseurl'un de nos derniers grands philosophesje te conseille cette lecture là ainsi que tous ceux relatifs à la rêverie ( L'eau et les rêves, l'air et les songes, la terre et les rêveries de la volonté, la terre et les rêveries du repos, la poétique de 'lespace, la flamme d'une chandelle... ) c'est à la fois empreint de sagesse profonde et de poésie, une belle et grande écriture et un humanisme qui nous fait bien défaut par els temps qui courent...

02/04/2009 19:57



autant en faire profiter tout le monde, puisque tu as eu la gentillesse d'attirer ma réflexion sur ce passage !  Merci tout plein !

Week-end prolongé pour cause d'OTAN. Mais je dois néanmoins réviser mes formations.

Je te souhaite une bele soirée.

Amitié