Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 15:29

Mes récentes lectures :

 

Petite, allume un feu… - Martin SMAUS - Traduit du tchèque par Christine LAFERRIERE - 1er roman - Editions des Syrtes - 368 pages

D’errance en errance, porté par les événements, le destin rude d’un jeune Tzigane auquel la vie n’épargne rien de son âpreté. Arrachement familial, haine, traquenards, pertes, enfermement, fuite,… Il subit, se relève, et subit encore, préservant en lui quelques instants lumineux, avec un profond sens de ses racines et la conscience de sa fragilité tout comme de la déchéance familiale.

Une fin de livre qui noue la gorge de cette émotion qui vous garde sous son emprise.

Quelques tics d’écriture, des noms de ville étrangères un peu trop nombreuses, mais une histoire à vous emporter dans l’envoûtement rauque de ces complaintes à fendre l’âme.


Présentation du livre et biographie de l’auteur sur le site de l’éditeur

   

Le médecin d’Ispahan - Noah GORDON - Traduit de l’américain par Dominique RIST & Simone LAMBLIN - Stock - Le Livre de Poche - 598 p


Sa mère décède en couches alors qu’il n’a que 9 ans. La fratrie est éclatée et Rob J. Cole, orphelin, devient l’apprenti d’un barbier-chirurgien. Une vie de nomade en Angleterre où l’enfant acquiert des compétences et agilités pour assurer quelques numéros de jonglages et quelques boniments pour vendre les élixirs. Mais aussi le frémissement d’une vocation. Car, plus sérieusement, le jeune garçon se découvre doté un don : il est capable, en touchant un malade, de pressentir sa mort prochaine. Son destin se scelle autour un vœu obsédant : devenir médecin. Apprendre tout de ces médecins étrangers, apprendre d’eux ce qui ne peut l’être en Europe médiévale, et notamment suivre l’enseignement des médecins juifs et arabes. De rencontres en séparations, il entreprend le long périple vers la Perse jusqu’à Ispahan ,et croise ce faisant l‘amour. D’étape en étape, l’art de guérir s‘affirme en lui, et sa formidable quête de savoir lui permet de trouver les bonnes personnes pour lui venir en aide et de s‘initier aux rites et croyances juifs.

Si en Orient, les chrétiens ne sont pas les bienvenus dans l‘enseignement médical de l’illustre Ibn Sina, rien ne détournera pourtant le héros de son rêve. Passant outre, il se fera passer pour un Juif là-bas, s’ouvrira aux usages de la société orientale musulmane, accèdera à la connaissance tant convoitée. Il lui faudra néanmoins jongler avec quelques épreuves difficiles et les sournoiseries politiques. Un faux pas

Ce roman d’aventure, en 7 parties et 81 chapitres, mêle tous les ingrédients pour entretenir le goût de la découverte. Il fourmille d’accroches et stimule la curiosité du lecteur. De l’état de la médecine de l’époque, aux nombreux portraits de personnages, attrayantes traversées de paysages, en passant par quelques introspections, expéditions guerrières ou confrontation au fléau de la peste, de multiples et séduisants détails par ailleurs soutiennent l’intérêt et tiennent en haleine le lecteur.

 

 

 

LA PROMESSE - Hubert MINGARELLI - Seuil - Roman

« Naviguer sur un lac peut réserver des émotions tellement particulières qu’il est impossible de les partager avec qui que ce soit. D’habitude, Fedia emmène son fils avec lui, mais cette fois non. Et pourtant, Fedia ne cessera de penser à lui. Aux paroles qu’il va devoir trouver pour lui dire ses intentions, ce qu’il était parti faire sur l’eau ce jour-là. Dans le fond de sa poche, une petite boîte en carton fermée par un élastique. Le chagrin est dépassé, du moins le croit-il. La nuit s’avance, la rivière a remplacé le lac, et Fedia continue de frapper avec ses avirons la surface baignée de lune. Il était une fois deux âmes en perdition. Deux jeunes matelots qui s’étaient fait une promesse.

Hubert Mingarelli est l’auteur d’une douzaine de livres, parmi lesquels Une rivière verte et silencieuse, La Dernière neige, La Beauté des loutres. Il a obtenu le prix Médicis 2003 pour Quatre soldats. »


On est pénétré de respect en refermant ce livre. Comme on sort doucement et en silence d’un hommage.

C’est que c’est sur tout ce qui est éludé que le lecteur s’émeut. Tout ?

Non, tout n’est pas expliqué. Comme cela est souvent le cas dans la réalité des liens entre les hommes. À chacun d’y inscrire son ressenti et son propre vécu.

L’amitié, c’est fait de simplicité mais c’est à l‘intérieur de cette simplicité que les choses essentielles se jouent.

Lecteur, si tu as un ami - un vrai - tu comprendras ce dont il est question ici.

Je n’ai qu’un conseil à te donner : lis ça !

Interview de Hubert MINGARELLI 

 

Téléchargez un texte inédit

 


Ses œuvres sur le site du SEUIL

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires