Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 23:05




Quand à la lisière du sommeil

Peu à peu me quitte l’état de veille

Un monde intermédiaire

Surgit et déploie son éther.

Des visages fugaces, inconnus,

Muets, s’offrent à ma vue.

Alors, chaque soir,

Dans le noir

Mentalement, je les salue,

Sans savoir leur nom,

Sans savoir où ils vont

Sans connaître leur but.

Visiteurs anonymes

Passeurs de rêves

S’offrant une trêve

Avant de fondre dans l’abîme.

Ou peut-être est-ce moi qui les suis

A l'heure où le réel s’enfuit…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

claudie 26/05/2009 13:43

Marianne ce que tu écris est tellement vrai, c'est ce que je ressens et  partage avec beaucoup de chance certain soir ............amitié Claudie

27/05/2009 20:57


Merci à toi, Claudie, d'avoir remis en avant ce texte écrit en mars et que j'avais déjà presque oublié !
Au fond, ces textes qu'on écrit sur le vif de l'inspiration, ont un peu la même destinée que ces visages évoqués là ! 
D'où l'importance d'écrire pour les sauver de l'oubli.
Même objectif dans la peinture, non ?



Marine 24/03/2009 18:24

peut-être que je me trompe, que c'est ue vision trop enfantine des rêves.

24/03/2009 20:43



les visions enfantines, je trouve, qu'elles apportent spontanéité et fraîcheur.
Alors ne t'en prive pas !

Belle soirée Marine et mercie d'être revenue.



marine 22/03/2009 16:29

Peut-être sont ils des gens que tu croises dans la rue, leur visages te frappent et tu te les rapelle le soit sans savoir vraiment comment, Ha la la l'inconscient^^

23/03/2009 21:56


Et moi qui, aveugle d'un oeil, pense toujours voir insuffisamment !



marine 22/03/2009 13:49

les rêves font taire les larmes, ils sont précieux et les visiteurs dont tu parles sont les personnages de ceux-ci...Très beau texte

22/03/2009 16:05



la question est : par quel miracle ces visages inconnus me parviennent-ils avant mon sommeil ? Où les ai-je déjà vus pour qu'ils m'apparaissent aussi nettement mais trop rapidement ? Qui sont-ils
? D'où viennent-t-ils ? Que font-ils ?



aimela 10/03/2009 11:08

 Très  joli poème Marianne, j'aime beaucoup, merci de ces mots , amitiés

10/03/2009 17:37



merrci à toi de les recevoir ainsi !