Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 21:03

                    http://photos.linternaute.com/photo/33867/3789178730/3/marais_en_hiver/index.shtml

                   Berges figées prises de froid
                Saules courbés sous leur poids
                Vêtus de blancheur
                Se contemplant des heures
                Dans le miroir étincelant
                Des eaux vitrifiées muettes de chant
                Marais éclatants
                Emprisonnant le printemps
                Scintillants diamants
                Posés là par le temps
                Sous le soleil d'hiver

                *************************

                               Corne de brume
                               Matin d'enclume
                               Un bateau fume...


 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

liedich 17/02/2009 18:10

alors voilà que tout est enfermé dans la beauté de l'instant ! sous le soleil d'hiver qui protège et prépare une autre beauté de demain.Beaucoup de légèreté et de beauté.Merci.

18/02/2009 19:09


Que l'oeil soit encore attiré par la beauté de l'instant, est un de mes chevaux de bataille (je dis cela aussi à cause du cheval dont tu parlais dans ton commentaire suite à ma visite chez toi !).
Il ne faut pas se laisser sombrer dans la nuit et la tristesse quand dehors déjà chantent à tue tête et bien avant l'aube ici les merles enjoués !
Bises Liedidh


Jer 01/02/2009 20:12

Douce balade !

LAST IROKOI 31/01/2009 17:05

Bonjour Marianne,Très très belle photo, de celles qui font regretter de ne pas être peintre pour tenter d'imiter la nature et reproduire la beauté qui nous entoure en ajoutant sa touche perso...Le texte me renvoit vers une ballade que j'ai fait avec ma femme il y a un ou deux ans sur les marais de Rochefort à cote de Royan. c'était au mois de novembre je crois, à l'aube et il faisait Moins 2 ou Moins 4... même impression de majesté figée que dans ton texte...ou l on entend presque le silence peuplé du craquement du bois prit par le gel...C'est très beaubonne soiréetrès cordialementL.Irokoi

Jean 30/01/2009 14:06

Très belle phototrès beau texte !L'un et l'autre me touchent beaucoup !

30/01/2009 19:51


Bienvenu Jean !

J'ai suivi le fil qui mène à votre blog.
J'ai pu y contempler de superbes images qui m'ont arrêtée comme on s'accorde un moment paisible tant la beauté vous interpelle.


Viviane 26/01/2009 14:48

J'aime bien cette rupture dans l' An ( han) de l'hivercette recherche de rimes toutes ouvertesoieuranerumecomme l'espérance que le froid laisse la place au printemps

28/01/2009 21:45



Quel dommage, hier j'avais publié ma réponse sous forme de poésie à ton attention, mais hier toutes mes réponses ont été squizzées par overblog...

Oui, le printemps. Il me tarde déjà de le voir arriver.
Déjà les jours rallongent, et les merles ici chantent très tôt le matin comme pour l'appeler de leurs mélodies !