Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 20:32


La jeune fille à la perle - Tracy CHEVALIER - Roman traduit de l’américain par Marie-Odile Fortier-Masek - Folio n° 3648 - 313 p

 

Issue d’une famille très modeste, ayant reçu de son père (peintre sur faïence devenu accidentellement aveugle) un sens artistique remarqué par le peintre au cours de la première prise de contact, Griet est engagée comme servante au sein de la famille VERMEER.

Son salaire contribuant à faire vivre ses parents et sa fratrie, tout juste sortie de son adolescence, elle doit s’adonner à d’usantes et lourdes tâches ménagères. En outre plus spécialement embauchée pour procéder régulièrement au nettoyage de l’atelier du peintre, lieu sacré où ne sont admis que de rares autorisés, dès son arrivée Griet pressent que cette prérogative engendre des inimitiés, d’autant plus qu’elle parvient à élaborer sa propre technique afin de ne pas déranger l’ordre et la place soigneusement établis des objets, des outils et du mobilier, apportant ainsi toute satisfaction à l’exigent Maître.

La servante devra évoluer avec humilité, intelligence, instinct et diplomatie dans cette nouvelle famille, et de plus composer avec une autre servante depuis longtemps au service de la famille et fidèle à Maria THINS, la belle-mère de VERMEER.

En parallèle, le fils du boucher chez lequel s’approvisionne la famille VERMEER s’intéresse à Griet. Tout comme s’intéresse à elle, de trop près, un homme difficile à éviter, car il est le principal acquéreur des tableaux du maître, dont la production jugée insuffisante par les femmes du foyer doit permettre de nourrir une famille sans cesse en train de s’agrandir.

Griet est prise entre des antonymes, comme l’est l’artiste-peintre entre son art et la réalité, ses émotions et la bienséance… Reliés à travers l’art, une complicité silencieuse s’établit entre elle et le Maître, emplie d’une considération mutuelle et d’une estime profonde.

Le livre est composé de 4 parties titrées : 1664, 1665, 1666, 1676.

Avec talent, Tracy Chevalier peint les portraits de ses modèles, créant une personnalité propre à chacun, au sein d’une époque que l’on sent étudiée.

Le côté « première de la classe » de la narratrice est parfois agaçant, mais comment ne pas succomber - en pénétrant respectueusement avec elle dans l’atelier du Maître - au privilège unique d’un accès aux secrets de fabrication des composants de sa peinture et à la lente mise en place de l’atmosphère et du décor antérieure à toute création d’un tableau par un grand Maître ?

Comme Griet, patiemment le lecteur observe et se familiarise avec chaque composant, remarque les censures ou retouches qui deviendront invisibles au final. Au fil des pages, par procuration, à son tour impressionné par la présence charismatique de l’ombrageux et taciturne peintre, il devient l’assistant de Johannes VERMEER. Se familiarisant avec ses manies, ses habitudes, comme un tableau longuement contemplé, si les défauts du Maître finissent par lui être révélés, en fermant le livre, les yeux encore accrochés à « La jeune fille à la perle ce portrait réellement peint par Johannes VERMEER prendra une dimension nouvelle sans pour autant perdre de son mystère. 

                                          voir les autres oeuvres du peintre


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Luna 25/03/2011 12:32



J'aime beaucoup le livre "La Jeune Fille à la Perle" de Tracy Chevalier... Et j'aimerais bien voir le film ! L'histoire est vraiment très prenante, il est impossible de poser le livre tant qu'on
ne l'a pas terminé !
Je viens d'ailleurs de poster mon avis sur mon blog...

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!



Marianne 29/03/2011 16:20



"La jeune fille à la perle" est l'un de mes meilleurs souvenirs de lecture. Il garde une teinte en moi, ce qui veut tout dire pour un roman qui tourne autour de la vie d'un peintre. Tracy
Chevalier a su nous conduire au coeur de ce mode de création par touches. Son tableau de la vie de l'homme et ce personnage qu'elle a fait vivre elle-même sont à mes yeux de l'orfèvrerie
littéraire.


Merci du passage Luna (très joli prénom ou surnom).


A bientôt.   :-)



dasola 11/02/2009 17:54

Bonjour, c'est un beau roman qui m'a appris des choses sur Vermeer et sa peinture. On ne connaît pas grand-chose de cet homme. Tracy Chevalier a beaucoup de talent (voir aussi la dame à la licorne). Bonne soirée.

12/02/2009 20:12



Le roman de Tracy Chevalier a le mérite de mettre ce peintre en lumière en échappant au piège d'une leçon sur la peinture. 
C'est habile de faire livrer les secrets du Maître par une servante. Tracy Chevalier nous le rend ainsi entièrement abordable.
J'ai personnellement pris plaisir à poursuivre l'étude de ses peintures en parcourant le net !
Bien douce soirée.



lastirokoi 29/01/2009 19:10

J'ai beaucoup aimé le film pour sa mise en scene et ses couleurs...bonen soiréeL.Irokoi

29/01/2009 21:06



Je vous souhaite la bienvenue ici.
Je n'ai pas eu l'opportunité de voir le film, mais pour ce qui concerne le livre, je le classe parmi les belles oeuvres. J'espère un jour avoir la chance de visionner ce film pour compléter
l'écrit.
Belle soirée !



Viviane 20/01/2009 18:34

Ce livre est une splendeurle film aussi que nous avons regardé au moins trois fois en familletu as raison, c'est pour l'un et l'autre la restitution extraordinaire d'une époque et d'un espace.Outre le fait que ces rares tableaux sont tous des chefs d'oeuvres.

21/01/2009 22:08


Oui, j'ai vu qu'il existait un film aussi mais je ne l'ai jamais vu pour ma part.
Le livre a le mérite de m'avoir menée vers les tableaux de ce maître, que je connaissais plutôt de loin.


aimela 18/01/2009 11:24

Contrairement à la peinture hollandaise sombres et tristes de l'époque, Vermeer y ajoute une lumière agréable à l'oeil  mais je préfère les peintures italiennes  de la même époque. Merci  pour le lien . Amitiés  

21/01/2009 22:06


J'en ai appris grâce à ce livre quant aux travaux de ce peintre.
Bien à cela aussi que servent les lectures : prolonger et poursuivre ses découvertes !

J'aime les impressionnistes pour ma part, suis attirée par la couleur du fauvisme et l'originalité du cubisme.