Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 18:14

J'ai reçu ces jours-ci via le net cet envoi d'une très bonne amie.
Ce texte profond, dont j'ignore l'auteur, mérite d'être amplement partagé :



"Une carotte, un oeuf et une tasse de café…  
Tu ne verras plus jamais une tasse de café de la même façon.

Une jeune femme visite sa mère et lui parle de sa vie et comment elle a de la difficulté à passer à travers chaque journée. Elle ne sait pas comment elle va s'en sortir et elle envisage d'abandonner. Elle est tellement fatiguée de se battre continuellement. Elle a l'impression que lorsqu'un problème est résolu, un nouveau se présente.

Sa mère l'amène à la cuisine.  Elle remplit trois casseroles d'eau et les place sur les ronds du poêle à feu élevé.  L'eau se met à bouillir rapidement.  Dans la première casserole, la mère ajoute des carottes.  Elle met des oeufs dans la deuxième casserole, et dans la troisième, elle met des grains de café moulu.  Elle laisse reposer et bouillir, sans dire un mot.

Au bout de 20 minutes, elle ferme le feu.  Elle égoutte les carottes et les place dans un bol.  Elle sort les œufs et les met dans un bol.  Finalement, elle vide le café dans un bol.  Se tournant vers sa fille, elle demande : 'Dis-moi ce que tu vois?'

'Des carottes, des œufs et du café', répond la fille.

Sa mère lui demande de se rapprocher des carottes.  La fille se rapproche et note que les carottes sont molles.  La mère lui demande ensuite de prendre un œuf et de briser la coquille, ce que fait la fille.  Cette dernière observe alors que l'œuf est dur.

Finalement, la mère demande à sa fille de goûter au café.  La fille sourit en goûtant à l'arôme riche du café.  La fille lui demande ensuite : 'Qu'est-ce que ça signifie, maman?'

Sa mère lui explique que chacun de ces objets a fait face à la même adversité : de l'eau bouillante. Chacun a réagi différemment.  Les carottes sont arrivées fortes et dures.  Cependant, après avoir été soumises à l'eau bouillante, elles se sont ramollies et sont devenues faibles.  Les œufs étaient fragiles.  Leur coquille mince protégeait leur liquide intérieur, mais après avoir passé du temps dans l'eau bouillante, ils sont devenus plus durs à l'intérieur.  Les grains de café moulu étaient uniques, quant à eux.  Après avoir été soumis à l'eau bouillante, ils ont changé l'eau.

'Lequel es-tu ? demande la mère à sa fille.  Quand l'adversité frappe à ta porte, comment réagis-tu?  Es-tu une carotte, un œuf ou un grain de café ? Souviens-toi de ceci : Lequel suis-je?  Suis-je la carotte qui semble forte, mais qui devient molle et perd de sa force devant la douleur et l'adversité ? Suis-je un œuf qui débute avec un cœur malléable mais qui change quand la situation se réchauffe?  Ai-je un esprit fluide, mais après un décès, une rupture, une difficulté financière ou un autre défi, suis-je devenu plus dur et fermé?  Est-ce que ma coquille se ressemble, mais du côté intérieur, suis-je amer et dur avec un esprit rigide et un cœur de pierre ? Ou suis-je un grain de café ?  Le grain, en fait, change l'eau chaude, la circonstance qui amène la douleur.  Lorsque l'eau devient chaude, il relâche sa fragrance et sa saveur. Si tu es comme le grain de café, quand les choses semblent être les pires, tu deviens meilleur et tu changes la situation autour de toi.

Quand les temps semblent les plus sombres et que les difficultés sont les plus grandes, est-ce que tu t'élèves à un autre niveau?  Comment gères-tu l'adversité?  Es-tu une carotte, un œuf ou un grain de café ?

Puisses-tu avoir suffisamment de joie pour te rendre doux, suffisamment de défis pour te rendre fort, suffisamment de peine pour te garder humain, et suffisamment d'espoir pour te garder heureux.

Les gens les plus heureux n'ont pas nécessairement le meilleur de tout; ils ne font que ressortir le meilleur de tout ce que la vie met sur leur route.  L'avenir le plus clair sera toujours basé sur un passé oublié ; tu ne peux pas aller de l'avant dans la vie à moins de laisser aller les blessures et tracas du passé.

Quand tu es né, tu pleurais et les gens autour de toi souriaient.

Vis ta vie pour qu'à la fin,tu sois celui qui sourit quand tout le monde autour de toi pleure."


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Christophe 23/12/2008 00:18

Excellent texte que je me suis permis de reprendre sur mon blog en te citant bien sûr !Merci pour ce moment de vérité.

23/12/2008 21:51


c'est un texte à partager largement en effet, mais je n'en suis pas du tout l'auteur.
Merci pour la visite et très bon Noël.


delphine 16/12/2008 15:10

joli!pour répondre à une ancienne question que tu me fis :16 = 1+2+3+4+5+6+7+8+9+10+11+12+13+14+15+16=136= 10cet = signifie une équivalence bien sûr, en termes hermétiquesje ne suis pas férue d'hermétisme mais tous les langages m'inspirentet en l'occurence celui-cidont je suis sûr au fond, qu'il peut toucher chacun parce qu'il est simple et mystérieux à la foiset par jeu j'ai continué 10=1+0=1alors que 10 est 10 tu n'as qu'à tenter10=1+2+3+4+5+6+7+8+9+10=55=10et le 1 et le 0 d'ordinaire ne s'ajoutent pas, je ne sais plus pourquoià bientôt!

16/12/2008 21:39


Ah tiens !!!! D'accord ! C'est un jeu de numérologie !
Je partais sur d'autres pistes qui... n'allaient nulle part.
D'où ma question !


Jer 07/12/2008 14:32

Superbe ce texte que ton amie t'a envoyé !Se définir grâce à des carottes, des oeufs et du café moulu, intéressant :)Bonne journée

07/12/2008 14:56


Oui, ça peut paraître spécial, mais c'est un peu comme une parabole, et ça a son impact !


Viviane 06/12/2008 10:57

pardonne le retard à venir, j'ai! de la famille à la maisoncela m'enchante de lire cette belle histoire si sage et profonde icicomme quoi, avec des petites choses de la vraie vie de tous les jourson peut créer de bien belles histoiresmerci encore Marianne!

07/12/2008 15:01


Ma chère Viviane,
Ne t'excuse pas de te consacrer à ta famille, voyons et surtout profite bien des joies qui viennent s'offrir à toi à travers chacun d'eux !
Ainsi que je le disais à Jer dans son commentaire, je vois cette histoire un peu comme une parabole. J'aurais aimé savoir qui a créé ces lignes dont chacun peut comprendre le message intrinsèque et
prendre à son compte l'encouragement qu'elles contiennent.


Djemaa Pascal 05/12/2008 11:17

Votre blog est agréable à parcourir! Pascal.

05/12/2008 21:21


Merci pour cette première visite et "agréable" commentaire.
Je m'en vais vous découvrir sur votre site !