Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 21:43

Lecture du soir...

Philippe DELERM -  "La Sieste assassinée" (L'Arpenteur).

"Fruitaison douce

Automne. Il pleut des fruits. Effleurement de bogues sur feuilles couchées. Rebond sourd d'une pomme, d'une poire, d'un coing. Une noix roule sous le pied. Enfin il a fait beau pour la dernière tonte, mais le soleil descend déjà. Pourtant on a envie de rester là encore un peu, de goûter sur le banc, il ne fait pas si froid. Et puis c'est la dernière fois de cette année, sans doute. On se souvient du poème de Keats qu'on étudiait au lycée :

          Autumn
          Season of mists and mellow fruitfullness...


Mellow fruitfullness. Le prof levait les yeux au plafond, faisait avec le bout des doigts le geste de saisir une impalpable subtilité :
- Fruitaison douce, en fait, mais c'est difficile de donner l'équivalent exact en français.
J'ai bien peur qu'il ne s'agisse d'un néologisme... Et encore, il n'y a pas cette idée de plénitude... fruitfullness...

Une tasse de thé clair. On la repose au creux du banc. Sur la porcelaine blanche, le dessin vert foncé figure un décor de campagne arrondi, une diligence picaresque et drôle, mais on n'aperçoit pas Mr Pickwick. L'herbe est mouillée ou bien déjà un peu trop haute, et ça sera encore plus beau comme ça dans quelques jours, flèches blanches aux premiers matins de gel. On reste là, et la lumière lentement prend la couleur du thé. Les feuilles de l'ampélopsis en ont un feu de joue et se recroquevillent, vieilles dames cramoisies.

Il pleut des fruits secrets pour des moments très blonds, noix fraîches avec un verre de vin blanc, châtaignes à peler devant un feu de cheminée, des amis passeront. Il y aura de la compote poire-pomme-coing, un tout petit peu d'âpre engourmelé dans le sucré, le souvenir d'un grand ciel bleu sur les derniers cosmos. Fruitaison douce."
------

Rien à rajouter...
Cest simplement et tellement beau que je vous le dépose ici sans commentaires, juste par plaisir, pour que vous puissiez vous régaler ainsi que je l'ai fait de ce coup de coeur.

Belles rêveries... Bonsoir !

                                                          Ampélopsis                                                                     

http://www.rustin.fr/content/view/115/2/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

michel 22/11/2008 13:20

En effet ça se passe de texte...

22/11/2008 13:44



ce texte est si beau à mon sens qu'il se suffit à lui-même.


 



aimela 18/11/2008 12:04

Merci de cette précision Marianne, je viens d'aller voir sur ton lien . En ce moment j'aimerai être riche, il y a tant de bouquins qui me plaisent ( rires) . Je pourrai à la bibliothèque mais je n'arrive jamais à lire le livre dans le temps impati ( rires) . Amitiés

19/11/2008 21:10


Ah pour ça, je te comprends bien ! Mes listes s'allongent à moi aussi !
Et le Père Noël croulerait sous le tout ! Mais on peut toujours suggérer à des oreilles attentives !


aimela 15/11/2008 17:56

Je n'ai entendu parler de Philippe Delerm  que depuis 3 semaines ( passé à la radio pour son CD) C'est très joli ce qu'il écrit , j'aime bien cette poésie . Merci de nous avoir mis ces quelques lignes . Bonne soirée et amitiés

17/11/2008 19:20



En fait , c'est Vincent DELERM qui lance un album (son 4e).

Quant à son père, Philippe DELERM, en cliquant sur le lien suivant, tu pourras découvrir son visage et l'entendre parler de sa dernière publication :
http://lachaine.tf1.fr/lachaine/magazines/field-de-la-nuit/videos/emissions/0,,4141240,00-tf1-en-video-philippe-delerm-jean-christophe-grange-2-2-.html



Viviane 14/11/2008 14:54

Instant de grâce saisi au volon ne peut écrire de poésie que ce que le corps a éprouvéet on sent dans ces phrases que tu nous offresla sincéritéle non calculmerci du cadeau tendre...

14/11/2008 20:09



Une belle découverte pour moi que l'écriture de Philippe DELERM dont j'avais souvent entendu parler. Je suis sous l'admiration de sa capacité à évoquer le détail du quotidien comme on ne le
considère plus, à le restittuer comme un peintre, avec la poésie des choses simples.