Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 22:11

 

Je ne sais qui est Toi
Il y a ici quelque chose d'insondable
Attirance et mise en marche, joie
Cela me laisse émue et imparable

Je ne sais qui est Toi
Il a ici quelque chose d'incomparable
Fascination entêtante qui me défait et me défaille
Qui gargouille et grouille aux entrailles
Qui subjugue et me rend aliénable !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sissipaillette 06/09/2008 17:55

Bonjour Marianne,Très beau ce poème qui nous décrit cet inconnu qu'est l'autre à la naissance de nouveaux sentiments.Bisous

07/09/2008 10:09



Chaque nouvelle rencontre - et d'autant plus quand elles sont amoureuses - nous élève et nous fait entrer dans ce mystère.
Bises à toi aussi.



Viviane 03/09/2008 18:04

ce que tu écris là ressemble aux préludes à l'amourou à l'amitiéces temps où tout est encore viergeoù l'on ne s'est pas encore touché des mots ou du regardou même de la peaule paysage qui s'ouvre avec ses surprises

04/09/2008 07:04


oui c'est exactement ainsi et j'aime à décrire ces instants car ils sont absolument magiques entre les êtres. Ils créent tant de choses en chacun de part et d'autre.


sybilline 01/09/2008 17:14

Ton très beau poème touche à l'essentiel de l' Amitié et de l'Amour. Mais comment se fait-il que l'inconnaissable de l'autre lève en toi, en nous, une telle oraison alors que la nôtre n'éveille que désolation? 

01/09/2008 17:56


Chère Sybilline,
Sans doute nous méconnaissons-nous - en nous révélant toutefois à nous-mêmes surtout dans les épreuves - en raison de notre mouvance puisque nous évoluons en permanence.
Cette désolation dont tu parles n'est pas ce que j'éprouve alors devant  l'inconnaissable de moi. Il éveillerait plutôt une forme de curiosité ou de surprise.

Pour te faire une confidence, le geste de prendre la plume est déjà un pas vers cette connaissance de soi, pour ce qui me concerne. 

Merci de ton intervention et très bonne soirée à toi !



jacques 30/08/2008 19:40

on ne sait jamais qui est toi je pense meme pas qui est moi non plus ! bien ecrit j'ai aimé amitiés

31/08/2008 09:34



merci Jacques de rebondir sur ce texte en y ajoutant un éclairage que je partage assez volontiers quant à la méconnaissance de soi.
Car oui, se connaît-on vraiment ? Ne sommes-nous pas souvent étonnés par notre propre comportement lorsque se présente une situation inhabituelle ?



Babou* 30/08/2008 16:08

Tout est dit ici quand cet autre nous prend dans ses filets et nous subjugue... Amicalement.Babou*

31/08/2008 09:31



C'est drôle que tu dises "filet" comme on parle d'une capture volontaire de l'autre. 
Merci de ton passage ici.
Bon dimanche