Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

29 juin 2008 7 29 /06 /juin /2008 20:39

Siddhartha - Hermann HESSE - Le Livre de poche n° 4204 - Roman - 160 p - Préface de Jacques BRENNER

 

4eme de couverture :

 

 

« Un jour vient où l’enseignement traditionnel donné aux brahmanes ne suffit plus au jeune Siddhartha. Quand des ascètes samanas passent dans la ville, il les suit, se familiarise avec toutes leurs pratiques mais n’arrive pas à trouver la paix de l’âme recherchée. Puis c’est la rencontre avec Gotama, le Bouddha. Tout en reconnaissant sa doctrine sublime, il ne peut l’accepter et commence une autre vie auprès de la belle Kamala et du marchand Kamaswani. Les richesses qu’il acquiert font de lui un homme neuf, matérialiste, dont le personnage finit par lui déplaire. Il s’en va à travers la forêt, au bord du fleuve. C’est là que s’accomplit l’ultime phase du cycle de son évolution. Dans le cadre d’une Inde recréée à merveille, écrit dans un style d’une rare maîtrise,

Siddhartha, roman d’une initiation, est un des plus grands de Hermann Hesse. »

Mon appréciation :

On retrouve dans ce classique, les thèmes majeurs de la philosophie de Hermann HESSE, l’un des plus grands écrivains allemands : la méfiance à l’égard des doctrines, les déchirements de l’existence, le sens de la vie, l’unicité des êtres et des choses.

3 parties, de 4 chapitres chacune, nous livrent la vie du jeune Siddhartha que l’on voit évoluer jusqu’à la vieillesse.

A l’intérieur de cette existence, plusieurs vies : entre l’apprentissage innocent, l’ascèse, le jeûne, la volupté et les plaisirs de la chair, le matérialisme, la souffrance, le réveil de la conscience. Et quelle conscience ! Celle d’un constat : la solitude de chaque homme.

Puis l’Unité dans ce dernier chapitre qui m’a ravie personnellement.

Un beau roman d’initiation qui remporta un franc succès et plaît toujours aux générations actuelles.

Citation :
" Voilà une pierre. Dans un temps plus ou moins éloigné, elle sera terre, et de cette terre naîtra une plante, un animal ou un être humain... elle eset aussi Dieu... je la vénère et je l'aime non parce qu'elle peut un jour devenir ceci ou cela, mais parce qu'elle est tout cela depuis longtemps, depuis toujours je suis attaché à ces pierres, à ce fleuve, à ces choses que nous voyons et qui toutes contiennent un enseignement pour nous."

Partager cet article

Repost 0
Published by Marianne - dans Mes lectures 2008
commenter cet article

commentaires

Viviane 02/07/2008 09:25

Un livre qui n'a jamais quitté la proximité de mon regard depuis mon adolescenceune écriture somptueuse où soufflent les vents brûlants de la penséej'avais aussi adoré le loup des steppesla couverture de l'exemplaire que tu nous proposes est de toute beauté, elle fait très livre ancien et donne encore plus envie d es'y replonger.

02/07/2008 13:51


J'aime cette expression "les vents brûlants de la pensée" car c'est bien un souffle qui traverse l'âme en le lisant. Le fameux Om ? ...