Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'auteure

Rechercher

En France...

 





Poésie, chanson, échanges épistolaires, théâtre, nouvelles, roman.....
L'expression écrite a-t-elle véritablement un sens ? Quelle est sa quête ?
Et la mienne, quelle est-elle, à suivre ainsi ce fil qui se déroule sur la lisière de mes rêves ?
Si je n'ai pas trouvé la réponse ni à la seconde ni à la troisième de ces interrogations, concernant la première, en expérimentant les genres cités, j'ai néanmoins repoussé mes limites, exploré ma liberté, reconnu mes barrières, plongé dans mes propres zones d'ombre, apprivoisé mes doutes, rencontré des visages, aimé des êtres uniques, anticipé sur des événements personnels, bousculé mes préjugés, consolé des chagrins, croisé des personnages pour certains retournés au néant, pour d'autres si fascinants qu'ils manquèrent de m'aveugler au point de déplorer de revenir à la substantielle réalité.

 

Archives

17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 15:44
Les croissants du dimanche - Annie SAUMONT - Editions JULLIARD - nouvelles



Présentation de l'éditeur :
"Virtuose de la nouvelle, Annie Saumont décrit mieux que personne ces vies minuscules confrontées en quelques pages à toutes sortes de fatalités ou de hasards malheureux.
Trois pages suffisent à raconter une histoire. Annie Saumont le prouve à chacun de ses nouveaux recueils qui, telles des variations musicales, explorent inlassablement les mêmes thèmes, sans jamais se répéter. Virtuose de la nouvelle, elle décrit mieux que personne ces vies minuscules confrontées en quelques pages à toutes sortes de fatalités ou de hasards malheureux. Son univers très personnel s’accroche à des détails, à des objets du quotidien. De là découlent les drames intimes les plus enfouis, comme les petits bonheurs les plus simples.
Maîtrisant parfaitement l’art de l’ellipse et de la chute, elle croque ces moments où la vie de personnages anonymes, peuplant un univers ordinaire, chavire inexorablement. Cœurs solitaires ou abandonnés, assassins ou enfants battus, les héros de ces nouvelles sont tous des victimes, fragilisées par la cruauté d’un monde où la peur de la mort est omniprésente. Ce qui ne les empêche pas de se battre pour leur survie.
Avec une justesse et une précision implacables, Annie Saumont fait l’inventaire des stratégies – sublimes, insensées ou dérisoires – mises en œuvre face aux petits et grands désastres de l’existence, par des hommes et des femmes à l’irréductible rage de vivre. En dix-neuf brefs récits, elle rend compte du malaise de nos sociétés modernes et des peurs qui nous taraudent, pour mieux secouer notre indifférence devant la souffrance des autres.
Chacun de ses livres nous ouvre un peu plus les yeux sur une société où les liens menacent de se rompre, emportant avec eux la plus belle part de nous-mêmes, notre humanité."


Mon avis personnel : vous espériez passer un dimanche matin reposant, lecture devant un bon café bien fumant, croissants frais, yeux encore ensommeillés ? Hum... Hum...
Ces 19 nouvelles vont vous réveiller l'esprit  ! Installer un quotidien bien différent, camper des personnages tellement ordinaires, installer des lieux où vous seriez susceptibles de passer, de vous rendre... 
Mais... mais... mais c'est sans compter sur la virtuosité de la novelliste (que j'admire personnellement pour son talent élliptique). Jamais d'analyse ou de prise de position cachée de la part de l'auteure. Tout est sous-jacent, tout est dans la suggestion.
Annie SAUMONT a l'art d'installer une scène et de vous embarquer dans chacune de ses histoires. 
Vous le saviez déjà que l'humanité est remplie d'ombres. Vous le saviez aussi que tout peut basculer d'un instant à l'autre dans une vie. Ces 19 nouvelles vous donneront 19 illustrations différentes du comment cela peut se produire.
Prenez une éponge par exemple. C'est anodin, n'est-ce pas, une éponge ? Des brocolis, des pavés de cabillaud ? Banal, n'est-ce pas ? Allez donc voir ce que celle qui un jour  traduisit SALLINGER va faire de tout ça !
Je vous promets un week-end instructif !


Pour mémoire, vous pouvez relire l'article que j'avais rédigé à propos d'un autre recueil de cette auteur "Mais qu'est-ce qu'il y a dans la rue qui t'intéresse tellement".
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Daniel Fattore 12/11/2009 22:42


... merci beaucoup pour votre visite et pour le lien! Je viens d'en rajouter un vers chez vous, depuis chez moi, afin de suivre également vos billets.
Bonne continuation - et bonnes lectures!


14/11/2009 14:33



merci beaucoup ! 



Daniel Fattore 11/11/2009 22:05


... j'ai partagé mon expérience sur ce livre sur mon blog:

http://fattorius.over-blog.com/article-les-croissants-du-dimanche--39210257.html

Et c'est ainsi que j'ai découvert le vôtre... je m'en vais partir l'explorer.

Bonne soirée!


12/11/2009 21:10


Je vous trouve pertinent et talentueux dans votre analyse.

Merci au hasard... de vous avoir mené vers mes pages, et de m'avoir ainsi permis de vous découvrir.

J'ajoute votre blog à la liste des blogs amis afin de vous suivre à l'avenir.

Au plaisir !





florinette 24/04/2008 14:46

J'aime beaucoup lire les recueils et ces nouvelles me tentent beaucoup ! Merci pour cette découverte Marianne !

24/04/2008 18:04



Je suivrai avec intérêt ton sentiment après lecture !



sybilline 19/04/2008 13:11

Cette auteur qui prête sa voix à la détresse muette méritait d'être mise à l'honneurMerci pour ce post

20/04/2008 21:19


Bonjour Sybilline,

j'ai découvert Annie SAUMONT à travers 'Qu'est-ce qu'il y a dans la rue qui t'intéresse tellement" et j'ai été immédiatement subjuguée par sa capacité à suggérer en laissant
l'intelligence et l'imaginaire du lecteur faire sa part. Ceci pour moi est un talent rare.


Viviane 18/04/2008 09:39

sans vouloir faire de vilain jeu de motsur cet articletu nous lances l'hameçonet nous ferre et nous ramène sur ta berge...j'adore les nouvelles, si peu le temps de lire que le format court m'enchante aussi... merci de l'adresse, j'y cours!passer une éponge... je sens que ce bout de phrase va me trotter dans la tête jusqu'à c eque je sache!

18/04/2008 14:02



Si ça se trouve, c'est toi qui passeras l'éponge sur mon article après avoir lu les 19 nouvelles (qui se lisent très aisement en quelques heures) ! 
J'apprécie aussi ces formats courts qui permettent de lire le temps d'un trajet en tramway, d'une pause café, etc.